Seven ferme ses portes définitivement, Seven Temptation ouvre les siennes ! ICI

Partagez | .
 

 M - Les Hibous de Neville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mage blanc
Messages : 135
Localisation : Poudlard la plupart du temps, Merwyn le reste
Date d'inscription : 17/07/2014
avatar

Mage blanc
MessageSujet: M - Les Hibous de Neville Lun 21 Juil - 8:43


Ne lui envoyez pas trop de beuglante, il est un peu émotif ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Lapin de Kiri
Messages : 532
Localisation : Pas là où je le voudrais... Pour changer...
Date d'inscription : 12/12/2013
avatar

Le Lapin de Kiri
MessageSujet: Re: M - Les Hibous de Neville Lun 21 Juil - 11:59


Lundi 21 juillet 2001
Hibou


FEAT Candy


Mon cher Neville,

Te souviens-tu de ces heures que nous passions, tous les deux, cachés aux regards des autres et perdus dans ce parc où nous prenions simplement le temps de vivre et de rêver ? Celui où l'avenir nous tendait les bras et où nous nous languissions de grandir, de devenir ces adultes qui pourraient enfin voir leurs espérances devenir réalité ? Alors nous riions et bien que le doute nous tenaillait parfois nous voulions croire que tout serait possible. Nous n'étions que des enfants...

Aujourd'hui nous avons grandi et ce futur après lequel nous attendions nous a finalement rattrapés et est devenu notre présent. Mais le temps file. Vite, tellement vite que j'ai parfois l'impression que ma vie entière m'échappe. Et qu'une journée ne suffit pas à me permettre de faire ce que je souhaiterais. Notamment prendre le temps de m'asseoir à mon bureau et de me saisir de ma plume pour envoyer ces quelques mots qui auraient pu te rassurer sur mon compte et, plus encore, prendre de ces nouvelles qui me manquent vraiment.

Ma vie, comme tu le sais, a pris la plus étrange des tournures et encore... Il y a tant de choses que tu ignores sur mon compte Neville ! Tant de choses que je ne peux confier à personne... Tant de choses que je souhaiterais pouvoir partager avec toi dont je fus toujours si proche et qui me manque. Vraiment. Un peu de légèreté et de fantaisie innocente dans une existence qui en manque singulièrement... Ma vie... Jamais je ne l'aurais imaginée devenir ce qu'elle est aujourd'hui ! Jamais, même dans les pires de mes cauchemars !

Tout a tellement changé ! Ma famille, celle que tu connaissais, n'est plus qu'un douloureux souvenir. Ma mère a été sauvagement assassinée quant à mon père... Lui et moi ne nous parlons guère plus que par avocats interposés. il ne comprend pas mon choix, celui sur lequel je ne reviendrai jamais. J'épouserai Kiriel ! Quoiqu'il m'en coûte et quoique cela puisse impliquer pour le futur ! Tu le sais, je l'aime. Eperdument et plus que je n'aurais jamais cru cela seulement possible. Il est très loin de cet homme soit-disant idéal dont il m'arrivait parfois de te parler à Poudlard. Il n'a rien du prince charmant dont rêve toutes les petites filles ! Mais, pourtant, il est mon Prince et, bientôt, je souhaite qu'il devienne mon Roi. Et que, ensemble, lui et moi puissions enfin fonder cette famille dont nous rêvons.

Celle dont nous manquons tant aussi, l'un comme l'autre. Je te remercie pour ces condoléances... Le malheur a frappé le clan Rookwood mais d'une façon que tu ne peux pas même imaginer et dont je ne peux prendre le risque de te parler par hibou. Raziel Rookwood était, quoiqu'il pourra jamais en être dit, un homme merveilleux et je l'aimais beaucoup. Il me manquera et bien que je ne sois pas portée sur la religion, je prierai pour le repos de son âme. Pour ce qui est de mon beau-père et de ma belle-soeur... Les choses ne sont pas aussi simples et je me surprends à ne pas même pouvoir les pleurer. Je pleure leur mort mais je ne pleurerai jamais les monstres qu'ils étaient. Oh Neville ! Si seulement tu savais... Si seulement...

Tellement de choses à te confier... Envie de retrouver cette vie que je me languissais de voir changer et qui, aujourd'hui, me manque tant... Besoin de retrouver l'un des seuls amis sincères que j'ai jamais eu... Alors, oui, je viendrais déguster cette glace avec toi ! Et bien que je puisse déjà entendre mon amour marmonner que cela n'est pas des plus raisonnables et que je puisse déjà sentir peser sur moi son regard aussi inquiet que réprobateur je ne cèderais pas. Parce que j'en ai envie. Et tellement besoin aussi... M'offrir une petite parenthèse de joie simple et innocente ne pourrait me faire de mal n'est-ce pas ? Et puis, comme tu le dis si bien toi même bien que tu ne fasses jamais que te moquer, je ne saurais être mieux protégée qu'avec celui qui est, en effet, un héros. Toi.

Je n'ai jamais compris cette pudeur, au demeurant charmante, qui est la tienne et qui t'empêche de voir quel homme merveilleux tu as toujours été. Même à Poudlard ta valeur et ton courage me paraissaient évidents. Il en fallait pour parvenir à faire fi des quolibets dont tu étais si souvent la victime ! Plus encore quand il t'aura fallu t'opposer à ceux qui n'étaient rien de moins que tes amis. Et puis, je ne sais pas... Le courage réside aussi, et surtout je pense, dans le fait de parvenir à demeurer soi-même sans jamais laisser qui ou quoique ce soit altérer sa véritable nature. Et, sur ce sujet là, Luna et toi avez toujours été des modèles pour moi. Et je me demande parfois si je parviendrai jamais à vous remercier pour tout ce que je vous dois. La vie même... Je n'ai pas oublié que, lors de l'attaque de Poudlard, j'aurais pu mourir. Mais vous étiez là...

Et vous l'êtes encore aujourd'hui. Luna m'a écrit l'autre jour et, comme toujours, j'ai du m'y reprendre à trois fois avant de parvenir à comprendre ce dont elle voulait me parler. Notre chère amie ne changera jamais et cela fait du bien de le savoir. Comme si, dans la tempête, elle restait notre phare, non ? Elle m'a beaucoup parlé de toi d'ailleurs. Amusant de voir comment deux personnalités aussi différentes que les vôtres peuvent à se point se compléter, non ? Et, bien évidemment, elle m'a parlé de ton poste à Poudlard. Je suis ravie de savoir que tu t'y épanouis et que tu aimes à transmettre aux élèves ta passion de toujours. Tu feras le plus charmant et compétent des professeurs que ce bon vieux pensionnat ait jamais connu ! Si tant est que ce soit bien là ton voeu, non ?

Tu sais, je vis tellement recluse entre les murs de notre Manoir à Kiriel et moi que j'en viens à oublier que le monde continue paisiblement sa course et sans tes hiboux j'avoue que je n'aurais pas la moindre idée de ce qu'il peut bien se tramer dans ce microcosme dont je ne me suis que trop longtemps tenue éloignée. Au point que j'ignorais même que cette chère et si douce Pomona Chourave puisse avoir une petite-fille ! Taïssa ? C'est un joli prénom, non ? Je dois me montrer honnête avec toi et te dire que ces quelques phrases, de ta part, m'étonnent et m'amusent au point que j'en ai ris. Pardon. Mais depuis le temps que nous nous connaissons tous les deux voilà bien la première fois que je te vois t'emporter contre qui que ce soit. La demoiselle doit être bien spéciale pour parvenir ainsi à te faire sortir de ta légendaire réserve. Amusant, non ? Le destin est parfois bien malicieux et espiègle je pense...

J'avoue que l'idée de reprendre mes cours me séduit. Je n'y avais même jamais pensé... Peut-être parce que je n'en ai pas eu l'occasion non plus et que, je suis prête à le parier, cette idée ne serait pas franchement pour plaire à mon futur mari. Kiriel, comme tu le devines si bien, craint de me voir trop m'éloigner de cette maison devenue notre refuge. Et l'idée de me lâcher sur le campus ne devrait pas le faire sauter de joie je le crains. Mais j'avoue que l'idée de demeurer cloîtrée chez moi et de devenir mère au foyer ne me réjouit pas non plus. Je n'ai pas encore dix-neuf ans ... Et parfois ... Peu importe. Nous aurons tout le temps de parler lorsque nous nous verrons.

Je dois te laisser, Kiriel et moi devons nous rendre au Ministère et faire notre déposition. Nous étions là lorsque William et Pandore ont été assassinés et les Aurors désirent nous entendre avant que de nous confronter à MAria, toujours détenue pour ces meurtres... Peut-être pourrions-nous nous retrouver en milieu d'après-midi ? Je serai au Ministère avec Kiriel. Cela sera pour vous l'occasion de vous rencontrer. Ou du moins de vous croiser... Et puis tu pourrais venir dîner chez nous un soir prochain ? Invites-donc l'atroce petite peste de Taïssa tiens... Il me plairait de rencontrer celle qui semble t'avoir déclaré la guerre ! Qui sait, peut-être suffit-il simplement de l'apprivoiser ?

Réponds moi vite mon cher ami !
Je t'embrasse tendrement,

Candy.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

M - Les Hibous de Neville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Neville Londubat, Filière Médico-Soins
» Neville Londubat (ou Auban Samuels)
» neville londubat
» presentation neville loondubat
» Bienvenue en enfer, Neville ♦ ft Draco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ϟ Le Coin des Personnages :: Mes amis, mes amours, mes emmerdes :: Votre Correspondance-