Seven ferme ses portes définitivement, Seven Temptation ouvre les siennes ! ICI

Partagez
 

 M - Rhys Neil Corrigan - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moldu
Messages : 212
Localisation : DTC
Date d'inscription : 25/03/2014
Rhys N. Corrigan

Moldu
MessageSujet: M - Rhys Neil Corrigan - Terminé M - Rhys Neil Corrigan - Terminé I_icon_minitimeMar 25 Mar - 14:48



Rhys Neil Corrigan

I am Journaliste à la BBC, j’ai 30 ans et je suis A+… Sans déconner, j’vois pas ce que ça peut vous foutre… Et j’suis tellement beau que j’aurais pu faire une carrière de mannequin à la Sean O’Pry, probablement ;)


Pile, je gagne et face ? Aussi !


Caractère



Si on est observateur, rien n’est plus révélateur de la personnalité d’un homme, que l’endroit où il vit. Alors, allons faire un petit tour chez Rhys…

Picadilly Circus, dernier étage d’un immeuble des plus ostensoir, Monsieur Corrigan ne doit pas cracher sur l’argent et d’ailleurs, tout son intérieur semble le hurler au monde. De toute manière, il aime bien le rappeler, il ne doit rien à personne et tout ce qu’il possède, il l’a payé bien plus chèrement, que ce que certaines personnes pourraient bien croire. Enorme télévision dernier cri, c’est normal, il se tient au courant, c’est un peu son métier. Ordinateur avec une pomme sur l’arrière, normal, c’est son principal outil de travail. Et là, sur cette commode, un appareil photo avec un objectif, à faire rougir un paparazzi… Ben oui, normal ! Non, Rhys ne crache pas sur l’argent, ni sur les nouvelles technologies !

Pourtant, vous ne pouvez pas louper le vieux tableau noir, dans l’entrée, le même genre qu’on retrouve dans les salles de classe, plusieurs craies posées sur le rebord en bois. Tous les jours, vous y trouverez une maxime différente. « La raison du plus fort est toujours la meilleure. » - «
Comme l'amour est aveugle, il est très important de toucher » - « Si Beethoven avait été moins sourd, ça frapperait moins longtemps à la porte au début de la 5e symphonie. » ou des choses un peu plus terre à terre, comme : « Ne pas oublier d’appeler Gaïa, pas de nouvelles depuis 24h » ou encore « racheter des carottes, ça rend aimable ». Souvent, son humeur fluctue en fonction de ce qui y est indiqué.

Un homme seul dans un immense appartement ? Bonjour l’angoisse niveau propreté… Et bien non ! Tout ici est nickel ! Un peu maniaque ? Non, très maniaque ! Et joueur aussi. Les seules choses qui trainent, chez Monsieur Rhys ? Un dé à jouer, sur la table basse, un jeu de carte, posé sur la table de la cuisine, une pièce de monnaie… Pile je gagne, face aussi ! Elle est pipée, tout comme le dé ! Un peu magouilleur ? Non ! Beaucoup !

Les piles de livres qui s’entassent dans son bureau, nous indiquent que le monsieur est plutôt travailleur, et quelques peu obstiné ! Quand il s’intéresse à un sujet, il va toujours au bout des choses, alors, attention, si c’est sur vos miches qu’il lorgne, vous qui avez quelque chose à vous reprocher, il pourrait bien vous faire tomber ! Fier de son succès ? Oui, bien sûr ! Ses plus grands articles, ses récompenses aussi, ont été encadrées et recouvrent les murs inoccupés de la pièce.

Et sa chambre alors ? Bande de curieux ! Sur la commode, un t-shirt féminin. Une conquête d’un soir l’a oublié, ou alors, c’est Gaïa. Dans le doute, il le garde et quand elle lui aura hurlé dessus que non, c’est pas le sien, il le jettera probablement.

Vous en savez assez ? Non ? Et bien le reste, il vous faudra le deviner, à travers son histoire…



















Dernière édition par Rhys N. Corrigan le Mar 25 Mar - 17:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Messages : 212
Localisation : DTC
Date d'inscription : 25/03/2014
Rhys N. Corrigan

Moldu
MessageSujet: Re: M - Rhys Neil Corrigan - Terminé M - Rhys Neil Corrigan - Terminé I_icon_minitimeMar 25 Mar - 14:48



Once Upon a Time



Aujourd'hui c'est chacun sa gueule et j't'emmerde.



- Qu’est-ce qu’on va bien pouvoir faire de toi, Rhys ?

Il aurait certainement réussi à garder son sérieux, si le coin des lèvres de Nana n’avait pas tressaillit, l’espace d’une seconde, qui ne lui avait pas échappée. Moue boudeuse, il avait levé ses yeux vers elle, laissant soupirer un rire pas du tout coupable.
- Un bon vendeur ?

Mauvaise réponse ! Nana avait de nouveau son air terrible sur le visage, celui qui voulait dire je vais te savonner les oreilles, petite crapule ! Elle savait faire semblant d’être stricte, quand il le fallait. Et c’était un véritable trafique de bonbon, que Rhys avait organisé, dans tout l’orphelinat, doublé d’une sacré arnaque, avec ses paris. Orphelin, mais oui !!! Il avait à nouveau baissé les yeux, usant de son minois le plus triste, pour tenter de l’attendrir. Le pauvre, vous devez vous dire… Plus de papa, plus de maman… Billevesées ! Il s’en fichait, loin des clichés. Cet endroit, c’était sa famille, Nana, c’était sa famille et tous les autres gosses, ses frangins… Des frangins qu’il arnaquait de temps en temps, ok, mais qui ne le faisait jamais, avec ses frères ?
- Tu sais ce qui t’attends ?
Nana avait fait claquer sa règle dans la paume de sa main et Rhys s’était levé, soufflant comme le condamné, qu’on mène à l’échafaud. S’arrêtant devant la directrice de l’établissement, il tendit sa main devant lui et elle y déposa… Une craie. Ben oui, pas de clichés ! Une moue boudeuse sur le visage, le petit garçon avait tiré un tabouret, pour atteindre le haut de tableau noir, en face du bureau de Nana.

- Roh, faut vraiment ! ?
- Exécution Rhys !

Nouveau soupire lourd et de son écriture malhabile, il se mit à écrire, son front plissé par l’effort.

Je ne dois pas parier sur les matchs de Manchester avec mes camarades, surtout si le match est déjà passé et qu’on regarde une rediffusion.
Je ne dois pas parier sur les matchs de Manchester avec…


- Rhys !?

Le bambin s’était retourné, pour tomber sur le regard sévère de Nana.

- Tu es sûr que c’est tout ?
- Oui.

Il avait affiché son plus beau sourire d’innocent et la directrice avait froncé les sourcils, secouant la tête.

- Rohhhh bon !

Fâché, il s’était remis à écrire, faisant crisser la craie contre le tableau.

Je ne dois pas non plus donner des bonbons à Caroline, en échange d’un bisou avec la langue, ceux comme à la télévision…

Rhys avait levé les yeux au ciel. Pas grave, quand il serait plus grand qu’elle, c’est elle qui en réclamerait, c’était sûr et même pas qu’il aurait à lui filer le moindre bonbon !

♦♦♦♦

Je ne dois pas traîner dans les couloirs après le couvre-feu… Je ne dois pas traîner dans les couloirs après couvre-feu…

Le bruit de la craie s’était interrompu et la directrice de l’orphelinat avait relevé ses yeux sur Rhys, qui s’était retourné et mordillait sa lèvre inférieure, hésitant. Ca faisait déjà un petit moment qu’il n’avait plus besoin de grimper sur un tabouret, pour exécuter ses punitions et il arrivait parfois, à celle qu’il appelait toujours aussi affectueusement Nana, de se demander s’il ne faisait pas exprès de se faire prendre, pour passer un moment avec elle. Elle n’allait certainement pas s’en plaindre. Ca faisait quatorze ans qu’elle le voyait grandir et elle avait parfois l’impression, avec lui plus encore qu’avec les autres, qu’il était presque son véritable fils.

- Nana, t’as vraiment aucune idée de qui sont mes parents ?

La vieille dame avait ôté ses grosses lunettes, avant de relever un regard triste mais décidé, dans sa direction. Cette conversation-là, il l’avait déjà eue plusieurs fois et elle lui avait toujours dit la vérité. Il avait été déposé dans un panier, devant l’une des petites églises du quartier, avant de finir à l’orphelinat. Pas de mots, rien qu’une couverture, dans laquelle il était enveloppé et sur laquelle avaient été brodées, les initiales R.N. ! Les recherches entreprises par les autorités n’avaient rien donné. On l’avait affublé du nom de Corrigan, le suivant sur la liste prévue à l’usage des cas comme le sien et elle lui avait donné personnellement ses deux prénoms, suivant les quelques indications qu’elle avait sur sa réelle identité, de simple initiales : Rhys Neil.

- Rien de plus que la dernière fois, Rhys.

Il savait qu’elle disait la vérité. Il avait beau l’aimer de tout son cœur, comme il aurait aimé sa propre grand-mère, il avait vérifié. Parce qu’on ne disait pas toujours tout, aux enfants, pour les protéger. L’autre soir, s’il trainait dans les couloirs à pas d’heure, c’était parce qu’il avait réussi à forcer le tiroir du bureau de Nana, contenant tous les dossiers des pensionnaires. Il espérait seulement qu’elle se souviendrait peut-être d’un détail, qui n’aurait pas été consigné, à l’époque.

- Rhys ?

Plein d’espoir à l’entente de son prénom, il avait relevé la tête dans sa direction.

- Ta question a un rapport avec le fait que tu traînais dans les couloirs, la nuit ?

Rhys avait haussé les épaules, indifférent, avant de se retourner pour terminer sa punition. Il avait raconté que ce soir-là, il était allé retrouver une fille de son école. La directrice l’avait observé quelques secondes, avant de soupirer et de remettre ses lunettes sur son nez. C’était de plus en plus difficile de la prendre en flagrant délit de mensonge. Il était tellement malin. Bien plus que ce que pouvait croire, ses professeurs. Il ferait de grandes choses, son Rhys… Ou les pires des choses, si elle ne prenait pas garde à lui ! Dans le fond, elle était bien contente, qu’il n’ait jamais été adopté, qu’il fasse tout, d’ailleurs, à chaque fois, pour ne pas l’être et rester avec elle. Au moins, elle pouvait toujours garder un œil sur lui, aimant, mais aussi, attentif !

♠♠♠♠

Les O’Brian, c’était à n’y rien comprendre. Rhys avait tout fait pour qu’ils renoncent, usant de tous les coups habituels, se montrant plus insupportable que jamais. Mais rien n’y avait fait ! C’était un comble, quand même, avec sa gueule d’ange, d’avoir réussi à éviter l’adoption jusqu’à l’âge de 15 ans, pour se faire finalement avoir, trois ans à peine avant sa majorité ! Il était furieux, en emménageant chez eux et il avait eu beau le manifester de toutes les manières possibles et imaginables, rien n’y avait fait ! Nana l’avait regardé partir, les larmes aux yeux et il avait promis de venir souvent la voir, elle et les gosses. Il y avait souvent des travaux à faire, à l’orphelinat, il viendrait donner un coup de main. Mais c’était avant de se faire enfermer dans cette horrible prison toute dorée.

Les O’Brian étaient riches et si Monsieur était toujours en vadrouille, Madame était le comble de l’oisiveté, le genre à organiser des soirées de bienfaisance, pour combler le vide intersidéral de sa vie. Elle n’était pas à son coup d’essai, niveau maternité. Oh, elle n’aurait pas abimé son corps, pour rien au monde. Bientôt cinquante ans mais toujours aussi longiligne. Elle s’entretenait, qu’elle disait, mais le bistouri était aussi passé par-là. Elle avait donc adopté deux autres garçons, avant Rhys et il avait découvert leurs visages sur de vieilles photographies, dans la maison. Ils avaient son âge, tous les deux, quand ils étaient arrivé chez elle. Et ils étaient beaux, tous les deux.

La meilleure des écoles privées. Une chambre qui faisait la taille de tout le premier étage de l’orphelinat. Vêtement de marques. Ordinateur dernier cri. Sport, il fallait s’entretenir, alors, aviron, un truc de riche et de sales cons. Au début, il avait goûté au luxe, craintivement, avant de se dire que finalement, il avait peut-être touché le gros lot, tout compte fait. Il comprit son erreur trois mois seulement après son arrivée. Quand elle l’avait touché, lui. Une nuit, dans sa grande chambre, si proche de la sienne. Il le lui devait bien, après tout ce qu’elle lui avait donné. C’était ce qu’elle murmurait, en laissant sa main glisser sur son torse, toujours plus bas. La première fois, il avait fermé les yeux et n’avait rien dit. La deuxième fois, il avait essayé de se rebeller et elle l’avait frappé. La troisième fois, il n’avait à nouveau plus rien dit… On peut frapper, une femme qui a presque cinquante ans ? Lui pas, en tout cas. Alors, il avait essayé d’oublier, de frotter, frotter, frotter… Mais malgré tous ses efforts, il avait toujours l’impression d’avoir l’odeur de son parfum sur le corps.

Porter la main sur elle était impossible, alors, il avait décidé de la laisser poser sa main sur lui, une dernière fois, de toutes les manières dont elle pouvait le désirer. Et il s’était servi de son ordinateur, dernier cri, pour la piéger. La bande, il la lui avait passée dès le lendemain, avant de sortir de cette maison des horreurs, pour ne plus jamais y reposer les pieds. Elle continuait à payer pour l’école, à faire croire qu’il vivait avec eux et lui, en échange, jamais il ne diffuserait cette vidéo, à personne. Le deal était plutôt honnête.

Et pendant trois longues années, avant de décrocher cette bourse providentielle, qui le mènerait à l’université, section journalisme, il avait vécu dans ce squatte pourri de Londres, vivotant tant bien que mal, à force d’arnaques et de débrouillardise. Tout ce que la vie n’avait pas voulu lui donner, il le prendrait, de gré ou de force !

-  Pile, je gagne… Et face… Je gagne aussi !

♥♥♥♥

Il l’avait tout de suite remarquée et comment le contraire aurait-il pu être possible ? On oublie rarement la première fille qui vous met un coup de genou bien placé, pour vous faire comprendre que vous êtes un ignoble dégueulasse, qui ne méritait pas une seule seconde d’avoir pu baiser… pardon d’avoir pu faire l’amour, à Sonia. Cette fille-là, celle, qui s’était fait avoir, c’était la meilleure amie du moment de Gaïa et elle pleurait à chaude larme à côté de la furie blonde, qui les avait affichés en plein amphi, devant une centaine de leurs camarades et le professeur du jour.  Ce dernier avait d’ailleurs permis à Rhys de sortir de la salle, plié en deux.

Celle-là, elle allait le lui payer, et cher !

Le deuxième round, il l’avait gagné à plate couture. Ce jour-là, elle avait un oral d’économie politique et grâce à ses doigts de fée, il avait pu intervertir son dossier avec une composition de son cru, grâce à une diversion rudement menée par la même Sonia, passée à l’ennemie par bêtise congénitale évidente. Il aurait bien aimé voir sa tête, quand elle avait découvert les photos de sa meilleure amie, à moitié nue et la mention « t’es bêtes à bouffer du foin, Warhol » qu’il avait annoté en gros, en rouge, suivi d’un graphique montrant à quel point il fallait être stupide, pour défendre quelqu’un qui méritait de ses faire avoir… Par tous les côtés… Quand elle était ressortie de la salle, il avait eu presque l’impression de voir de la fumée, sortir de ses oreilles.

Il allait le lui payer !

Œil pour œil, dent pour dent, trois mois de combats pour un match nul, qui les avait fait connaître sur tout le campus… Et certainement pas pour les meilleures des raisons. Et puis, au hasard d’un plan stupide, où ils avaient réussi à s’enfermer eux-mêmes dans la chaudière de la fac, ils avaient fini par se sauter dessus… Littéralement, tout en continuant à s’insulter copieusement. Ca avait été le début de leur histoire, une histoire d’amour qui bon gré mal gré, avait duré trois ans, malgré toutes leurs errances.

♣♣♣♣

Ce qui a eut raison de leur couple ? Encore aujourd’hui, Ryhs est incapable de le dire. Ils étaient trop jeunes ? Trop fous ? Ou le fait, tout simplement, qu’ils ne savaient pas, ni l’un ni l’autre, qui ils étaient vraiment ? Ils ont de toute manière toujours tout fait à l’envers et ils sont devenus les meilleurs amis du monde, après avoir décrété, qu’ils étaient de toute manière un couple totalement pourri ! Alors autant essayer autre chose ?

Amis et associés ! A la sortie de leur école de journalisme, diplôme en poche, ils s’étaient lancé tous les deux à l’abordage du scoop de leur vie, celui qui leur ferait décrocher la timbale ! Et ils l’avaient eu ! Après avoir fait tomber un politicien véreux, grâce à une enquête de longue haleine, ils avaient décroché leurs postes à la BBC.  

Le soir où ils avaient signé leur contrat, ils avaient fêté ça au champagne, avant de coucher ensemble, une, deux, trois fois ? … Cette nuit-là, il n’avait pas compté et la chambre d’hôtel, louée pour l’occasion, avait terminé complètement ravagée ! Le sexe avec Gaïa, c’était souvent magique, et il n’avait compris pourquoi, que récemment…

- Aïe !

Le sexe avec Gaïa c’était toujours magique, parce qu’elle était une véritable déesse. N’empêche que souvent, il se passait des choses plutôt bizarres, quand elle était énervée, ou pas vraiment dans son assiette, ou très heureuse... Comme un porte de chaufferie qui se décoince toute seule, au petit matin ?

Rhys n’en avait pas cru ses yeux, quand elle lui avait montré ces clichés, deux hommes avec des baguettes magiques et il aurait probablement pris l’histoire pour un gros canular, si quelqu’un d’autre avait tenté de lui faire gober ça… La magie ! Mais c’était elle et tous les deux, ils n’avaient jamais eu peur de se mettre à nu, l’un en face de l’autre, dans tous les sens du terme. Elle lui avait parlé de sa mémoire défaillante, il lui avait parlé de Nana, de l’orphelinat, qui était toujours son refuge et du peu qu’il était parvenu à récolter comme informations, sur le mystère qu’étaient encore ses géniteurs, à l’heure d’aujourd’hui.

La magie ? C’était le Pulitzer assuré et il était évident qu’il ne laisserait passer ça pour rien au monde… Peut-être pas même pour Gaïa…

















Dernière édition par Rhys N. Corrigan le Mar 25 Mar - 16:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Messages : 212
Localisation : DTC
Date d'inscription : 25/03/2014
Rhys N. Corrigan

Moldu
MessageSujet: Re: M - Rhys Neil Corrigan - Terminé M - Rhys Neil Corrigan - Terminé I_icon_minitimeMar 25 Mar - 14:50



Behind The Screen



Citation

* Nom/Pseudo : Sambre
* Age : Trop vieille pour qu'on me le demande
* Avez-vous signé le règlement ? : Ouaip
* Comment avez-vous connu le forum ? Un top site si je me souviens bien de mon premier compte lol
* Comment le trouvez-vous ? Il fait tourner la boule aux gens, si si
* Une déclaration à faire ?  M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 3013158227 
















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage blanc
Messages : 159
Localisation : En train de composer
Date d'inscription : 31/12/2013
Siobhan D. Rockfeller

Mage blanc
MessageSujet: Re: M - Rhys Neil Corrigan - Terminé M - Rhys Neil Corrigan - Terminé I_icon_minitimeMar 25 Mar - 14:51

M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 595090732 CHOUCHOUNET M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 595090732

La vache ! Merciiiiiiiiiiii d'avoir pris ce pv super important à mes petits yeux de Chouchounette déjantée !
Bon courage pour ta fichounette et trop trop hâte de te voir lui donner vie M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 692344990

Te nem M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 3499019139

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage noir
Messages : 100
Localisation : pas très loin
Date d'inscription : 14/12/2013
L - Loriel Rookwood

Mage noir
MessageSujet: Re: M - Rhys Neil Corrigan - Terminé M - Rhys Neil Corrigan - Terminé I_icon_minitimeMar 25 Mar - 15:11

Re bienvenue M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 3555410191 M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 3499019139 Tous des fou nous ne sommes que des pauvres fou ça fait trop peur  M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 2128412952 

_________________

    The love is a malefic poison, it destroys me.
   
"Pourquoi avais-je tant besoin de cet amour ? Tout ce que je sais, à présent, c'est que l'amour que je reçois vaut mille fois les risques et les souffrances qu'il risque de  coûter. L'amour est encore plus exaltant que je ne l'imaginais. Il est tout."
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage blanc
Messages : 159
Localisation : En train de composer
Date d'inscription : 31/12/2013
Siobhan D. Rockfeller

Mage blanc
MessageSujet: Re: M - Rhys Neil Corrigan - Terminé M - Rhys Neil Corrigan - Terminé I_icon_minitimeMar 25 Mar - 15:14

Je dirais surtout que ça fait du bien là où ça fait mal M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 2526737364
(Et pour la folie je confirme Razz )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: M - Rhys Neil Corrigan - Terminé M - Rhys Neil Corrigan - Terminé I_icon_minitimeMar 25 Mar - 16:48

Re bienvenue !! M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 3499019139
Revenir en haut Aller en bas
Moldu
Messages : 212
Localisation : DTC
Date d'inscription : 25/03/2014
Rhys N. Corrigan

Moldu
MessageSujet: Re: M - Rhys Neil Corrigan - Terminé M - Rhys Neil Corrigan - Terminé I_icon_minitimeMar 25 Mar - 17:11


Terminé Razz J'pensais pas faire si vite ^^

_________________
M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 1411157477-lapinscretinsa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ/MJ
Messages : 452
Date d'inscription : 18/05/2013
*Whistle*

PNJ/MJ
MessageSujet: Re: M - Rhys Neil Corrigan - Terminé M - Rhys Neil Corrigan - Terminé I_icon_minitimeMar 25 Mar - 17:16

M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 595090732 * se tait et ronronne* M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 595090732

M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 3499019139PARFAIT M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 3499019139

Ouais, j'ai rien de mieux à dire mais ça veut tout dire, non ?
Je me suis bidonnée devant le caractère M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 3224530141
( Et Gaia te fait dire que c'est son t-shirt alors pas jeter M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 2517296436)

Have fun mon Chouchounet d'amour M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 880010591
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-eve-n.forumactif.org
Moldu
Messages : 212
Localisation : DTC
Date d'inscription : 25/03/2014
Rhys N. Corrigan

Moldu
MessageSujet: Re: M - Rhys Neil Corrigan - Terminé M - Rhys Neil Corrigan - Terminé I_icon_minitimeMar 25 Mar - 17:19


Tu fais bien de le dire alors, je vais pas la louper sur la description de cette horreur Razz

_________________
M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 1411157477-lapinscretinsa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage blanc
Messages : 25
Localisation : en train de réviser
Date d'inscription : 19/03/2014
Astoria Greengrass

Mage blanc
MessageSujet: Re: M - Rhys Neil Corrigan - Terminé M - Rhys Neil Corrigan - Terminé I_icon_minitimeMar 25 Mar - 17:28

Elle te répond :
" Comme si ça t'arrivait de la louper ?!" M - Rhys Neil Corrigan - Terminé 3224530141

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: M - Rhys Neil Corrigan - Terminé M - Rhys Neil Corrigan - Terminé I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

M - Rhys Neil Corrigan - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» M - Rhys Neil Corrigan - Terminé
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Scarlett O'Neil. ♥
» Logan Alias Wolverine [Terminé]
» M - rhys.corrigan@bbc.uk [UC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ϟ Le Coin des Personnages :: Présentation des personnages :: Présentations Validées-