Seven ferme ses portes définitivement, Seven Temptation ouvre les siennes ! ICI

Partagez | .
 

 Lydia V. Johanson | La haine est un péché dans lequel je me plonge avec plaisir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 11
Date d'inscription : 07/01/2015
avatar

MessageSujet: Lydia V. Johanson | La haine est un péché dans lequel je me plonge avec plaisir Jeu 8 Jan - 10:48




Lydia Victoire Alaric



Who Am I ?DEAL WITH MY MOOD



ECRIRE 200 MOTS

Vestibulum vitae luctus sapien. Quisque vitae ligula a urna lacinia vulputate. Vivamus molestie lobortis felis in dictum. Sed iaculis nibh eu posuere imperdiet. Donec congue dui quis pulvinar condimentum. Integer scelerisque justo ut tincidunt consectetur. Pellentesque habitant morbi tristique senectus et netus et malesuada fames ac turpis egestas. Curabitur vel condimentum tellus. Duis in convallis neque. Vestibulum eu nibh a ante posuere ultrices blandit at dolor. Nullam sit amet aliquam turpis. Cras tristique varius risus, eu fermentum dolor. Praesent sit amet vulputate dui. Quisque dignissim volutpat sapien, sit amet pulvinar arcu aliquam in.

Nam at lacus sit amet urna volutpat ullamcorper. Vivamus dignissim consectetur tellus eu facilisis. Maecenas quam nisl, euismod in ante sed, feugiat dictum elit. Nulla ut libero magna. Nunc lobortis risus vel diam congue, sit amet porta sapien tempus. Proin tempor nisi nec rhoncus volutpat. Cras magna orci, tempor at dui at, ornare blandit arcu. Vestibulum commodo tempus sodales. Nam ullamcorper, felis nec vehicula bibendum, eros massa accumsan leo, non imperdiet diam nulla ut mi. Vivamus ornare est sodales, cursus sem eu, imperdiet libero. Duis varius lacus tempus nunc pretium dictum. In luctus erat ut dictum vehicula.

Our Father, who art in heaven,
Hallowed be thy name.
Thy Kingdom come.
Thy will be done on earth as it is in heaven.

Give us this day our daily bread.
And forgive us our trespasses, as we forgive those who trespass against us.
And lead us not into temptation,
But deliver us from evil.

For thine is the kingdom, the power and the glory for ever and ever.
Amen.


You'll be my victory

Assise, droite comme un I sur son grand lit crème, Lydia dormait. Elle dormait du sommeil des justes les yeux grands ouverts et le corps éveillé. Elle se leva, inconsciente de ce qu'elle faisait, dirigeant ses pas jusqu'à sa fenêtre. Le vent s'engouffra dans les cheveux blonds de l'enfant, lui faisant comme un halo de lumière. De ses doigts fins, elle dessina les contours de la fenêtre, laissant la pureté de la nuit l'entourer. Elle basculait d'avant en arrière, pantin inanimé d'un jeu qui se jouait tellement loin d'elle et dont les protagonistes s'amusaient. Les ficelles qui tournaient autour de son corps comme d'un petit pantin désarticulés. Lydia était offerte à des mains avides qui s'empressaient de prendre le contrôle de son sommeil. Dans l'ombre, des prunelles d'écarlates se marbraient doucement d'une lueur malsaine. La petite fille sentait la chaleur d'un feu éclatant sur ses mains qu'elle tendait devant elle. Ses heures sombres offertes à la nuit qui disparaitrait de sa mémoire. L'inconscient avait prit le contrôle et elle ne pouvait rien faire pour changer cela. Elle ne se rendait même pas contre du froid sur sa peau trop blanche et de la lune qui la fixait comme l'une de ses filles. Ses lèvres s'entrouvrirent et puis brusquement, son cri retentit dans la quiétude des ténèbres. Elle hurlait à s'en arracher les cordes vocales, se réveillant en le faisant de toute sa famille.

Elle était assise près de la cheminée, une tasse brulante dans les mains, une couverture sur les épaules alors qu'elle regardait danser dans les flammes des démons qu'elle n'aurait pas dut voir. Sa mère hocha la tête devant les paroles du prêtre qui se trouvait devant elle et son père disparaissait dans son bureau. La blonde tourna un regard inquiète jusqu'à sa fille, cherchant un appui quelconque qu'elle trouva dans les bras de l'homme en noir qui la prit contre elle, lui jurant que tout allait bien se passer, que Lydia n'était qu'une enfant et que pour l'instant, il ne pouvait certifier que c'était si grave. La fillette ne tourna même pas la tête dans leur direction, voyant ses formes étranges danser et chanter à tue tête.

" Ne t'inquiète pas ma puce. Tu seras une victoire, la victoire que ton nom te souffle. Notre sang et nos origines parlent dans tes veines. "

 Flowers grow

Les malaises et crises de somnambulisme continuaient, avec de plus en plus de violence à mesure que les jours passaient. La petite fille était une fleur fragile qui poussait lentement, ouvrant petit à petit ses pétales à mesure des jours qui s'enchainaient. Lydia commençait lentement à changer et ses rêves faisaient de même. Plus la jeune fille grandissait, plus violents se faisaient ses démons. L'enfant, entourée par les paroles religieuses des siens, cherchait à comprendre et à se rebeller contre ce qu'elle était. Elle n'était pas un petit fantôme et son caractère empli d'orgueil l'envoyait chercher bien des réponses. Elle se perdit dans la lecture des sciences occultes,  croyant petit à petit à une magie qui la terrifiant autant qu'elle la fascinait. Elle avait 9 ans, l'éternité devant elle, sa jeunesse offerte en pâture aux démons qu'elle rendait plus forts à chaque seconde. Ils étaient en elle, forçant son cœur et son âme à des rêves tous plus cruels les uns que les autres. Elle saigna pour la première fois, elle haïssait le monde puis se punissant pendant des heures, tranchant sa peau si blanche de marques écarlates.

Puis vient la messe rouge. La lune semblait peinte de sang dans l'esprit de l'enfant. Sa robe écarlate, la croix noire brodée sur le tissu de la disgrâce, tout la faisait gémir de terreur. Sa petite main, perdue dans celle de son père, ses grands yeux bleus fixaient l'église dans laquelle elle entra par une porte dérobée. Ce n'était pas la magnificence de la voûte qu'elle verrait aujourd'hui mais bel et bien la froideur glacée des sous terrains. La crypte avait toujours été un lieu sacré, offert à bien peu. La petite fille frissonna lorsqu'elle vit sa grand mère, toute de noir vêtue, l'attendant aux côtés de l'évêque. La vieille dame l'avait toujours haï, aussi loin que remontait ses souvenirs. Elle se tétanisa, refusant de bouger. Son père la tira plus fort avant de finalement la porter. Lydia se débattit, avec violence, cherchant à s'échapper par tout le moyen. Elle échappa à l'étreinte de son père, se glissant entre les mains qui cherchaient à l'attraper. Sa robe trop longue lui semblait peser une tonne, l'odeur d'encens lui tournait la tête. Elle trébucha dans sa fuite et sentit aussitôt couler sur son front un liquide brûlant. La blonde n'avait pas mal et pourtant, elle sentait ses cheveux s'imbiber doucement de sang. Ils la récupérèrent, tremblante sur le sol de pierre brute. Le vin vient caresser ses lèvres, la drogue contenue en lui nettoyant son âme. Elle croyait plus que n'importe qui en son Dieu mais Il ne pouvait faire ça. C'était un mensonge ! Jamais Il ne pouvait faire souffrir ses fidèles à ce point, déchirer leur cœur et leur sang pour les libérer de la force du diable. La foi est une chose puissante. Même l'imaginaire peut prendre une dimension réelle lorsque l'esprit en a décidé de la sorte. Lydia hurla lorsque la croix vient s'imposer sur son front pendant que l'évêque palsmoniait à mi voix, suivie par le cœur des fidèles. La messe rouge venait clore une décennie de possession.

Joyeux anniversaire.

 Differents sins

" Superbia, Avaritia, Invidia, Ira, Luxuria, Gula, Acedia " récita-elle d'une voix parfaite suite à la demande de sa grande mère. La vieille femme ne la lâchait pas des yeux et lui indiqua froidement que tout les péchés qu'elle venait de réciter étaient en elle, imprimé comme dans la chaire morte d'un cadavre. La jeune femme ne se démonta pas et jugea le regard de la mère de son père, un petit sourire en coin naissant sur ses lèvres. Vraiment ? semblaient souffler ses yeux dans lesquels brillaient une lueur malsaine. Jane Alaric écarquilla de grands yeux terrifiés et laissa filer la gamine d'entre ses griffes acérées. Ce n'était que partie remise. Mais la blonde filait, bien plus loin, bien trop loin même. Si les autres avaient sut. S'ils avaient ne serait-ce qu'imaginer. Les lèvres de Lydia étaient tendues sur son sourire, elle éclatait de rire alors qu'elle quittait cette veste de none qu'elle avait du porter, troquant sa tenue sage pour des vêtements bien plus vulgaires. Douze ans. Et déjà elle filait comme le vent jusqu'à celui qui, elle le savait, l'attendait.

Elle l'avait rencontré voilà peut. Il était plus vieux qu'elle de quelques années. Déjà lycéen, il savait faire fondre les femmes et était entourée d'une aura de mystère qui les faisaient toute frémir. Lydia n'avait pas été de ses filles. Elle ne lui avait même pas accordé un regard. Pourtant, avec le temps, ils avaient sut devenir "ami". Et malgré ce qu'elle disait et faisait croire, les prunelles du brun ne la laissaient certainement pas indifférentes. Elle aimait se perdre en elles, découvrir toutes les nuances du cristal et des cieux. Avec de tels yeux, il aurait fait se damner n'importe quelle femme. Même cette enfant trop catholique dont la croix brillait sur la poitrine naissante. Il l'avait fait venir pour l'aider. Soit disant. Elle sut à l'instant même où elle arriva chez lui que quelque chose clochait. L'odeur, trop proche de la messe rouge. La blonde fronça les sourcils mais elle envoya paitre ses peurs et entra. Les parents du brun n'étaient pas là et elle le trouva seul, dans sa chambre.

L'instant était d'une beauté sans pareille, calme dans la lumière fraiche qu'apportait le soleil du printemps. Lydia ne se rendait même pas contre qu'elle avait déjà ouvert ses cuisses, qu'il s'était glissé en elles.  Une larme roula sur sa joue pendant que la croix lui brulait la poitrine. Elle l'enleva en vitesse et se laissa bercer par les vas et vient de son partenaire. Elle répondit au baiser du brun pendant que ses mains venaient glisser le long de la ligne dorsale de son amant. Elle avait déjà oublié la douleur, laissant sa gorge dévoilée pendant que sa tête partait en arrière. Son bassin se releva, venant chercher la caresse des poils pubiens du beau brun.

Il jouit avec un gémissement alors que Lydia sentait les papillons dans son ventre se faire plus nombreux. Mais il continua en elle, son bassin s'avançant et se reculant jusqu'à ce qu'enfin un cri s'échappe des lèvres de la belle. Il retomba sur le côté, à bout de souffle et Lydia se rendit alors contre de la sueur qui luisait sur ses seins douloureux. Mais elle ne l'essuya pas, se blottissant contre son torse. Il l'embrassa une nouvelle fois avant de la prendre dans ses bras. Puis Lydia éclata en sanglot.

Il l'avait consolé tant bien que mal et Lydia s'était blottit une nouvelle fois contre lui, s’excusant de ses larmes. Dieu allait la punir d'avoir jouer de ses chairs, d'avoir été cette sorcière que sa grand mère disait qu'elle était. La blonde devait rester des heures assises devant l'hôtel à se confesser de la sorcellerie qu'elle exerçait sur les hommes. A supplier dieu de lui pardonner, serrant contre son cœur cette croix. Cette croix couverte du sang qu'elle avait perdu alors qu'il la faisait sienne.

 Come back and cry

8 ans avaient passé. Le temps était différent, la saveur sur la peau de la blonde bien différente. Elle avait grandi, son corps avait fait de même et ses démons étaient revenus la hanter, s’enfonçant dans le plus profond de son âme en même temps que le sexe de ce brun qu’elle aimait tant sans jamais lui dire. Il était devenu adulte pendant qu’elle apprenait avec la plus grande des rages tout ce qui la formerait au futur. Il avait disparu de sa vie mais c’était loin de lui déplaire. Lydia devenait grande et surtout, continuer de lutter contre les péchés qui s’appliquaient à sa chaire, se donnait pour simplement oublier qu’elle n’était rien d’autre qu’une trainée de la plus basse engeance. Qu’importait l’argent dans les poches de sa famille, la fortune qui les définissaient et le sang soit disant si puissant qui roulait dans ses veines. Elle en profitait c’était certain, prenant le pouvoir sur ses semblables mais c’était toujours avec cette peur au plus profond d’elle-même. Cette peur de tomber sur lui, de ce voir entrainer de nouveau dans les méandres de son cœur. Elle l’avait aimé avec désespoir. Mais elle l’avait laissé partir. Tout comme elle avait fui à l’autre bout du monde, abandonnant la belle Angleterre pour se perdre dans les violences de New York City. Là-bas, sa ferveur s’était fait fureur pendant qu’elle s’offrirait aux plus généreux, qu’elle accompagnait dans des soirées chaque jour au bras d’un autre homme. Elle n’avait pas besoin d’argent. La blonde faisait uniquement ça pour oublier. Oublier les souvenirs de la messe qui remontaient dans son esprit par flash qui la laissait inanimée sur le sol. Des souvenirs qu’elle voyait comme à travers un verre flou, comme si elle ne les avait pas vécues. Elle ne comprenait toujours pas ce qu’il s’était passé, sentant seulement le poids de la robe rouge quitter ses épaules avant de perdre le fil de sa mémoire.

Assise dans cet avion  qui la ramenait chez elle, la belle voyait l’eau couler comme coulèrent les larmes sur son visage. Elle ne voulait rentrer mais son grand père venait de mourir, laissant sa mère en larme et Lydia devait la soutenir. Seule face aux médisances de la vieille Alaric, elle ne tiendrait pas plus de quelques minutes et ce n’était pas Chris qui lui remontrait le moral. Personne dans la famille n’avait jamais pu compter sur le benjamin alors ce n’était pas maintenant que le monde allait changer. La blonde ne voulait plus rien avoir à voir avec sa famille et pourtant elle était bien obligé de revenir vers eux, elle était obligée de se changer et de porter des vêtements d’enfants, trop grand, cachant ses formes parfaites. Fini le maquillage et les tenues outrancières. Elle quittait le gourou qu’elle soutenait comme s’il était un part d'elle, elle quittait ses amis, elle abandonnait tout une nouvelle fois. La fuite n’avait servie à rien. Elle n’avait fait que retarder ses problèmes. Prenant la croix entre ses doigts fins, elle adressa une dernière prière à ce qu’elle laissait derrière elle. L’Angleterre ne lui avait pas manqué.

 Uprising

Elle ne le revit jamais mais trouva en Angleterre quelque chose qui lui avait manqué aux états unis. Lydia avait toujours été fascinée par les sciences noires, son esprit avait toujours sut que quelque part, il y avait de la magie. Une rencontre changea sa vie alors qu'elle priait avec ferveur sur les bancs de l'église, les marques dans son dos invisible. Récitant à mis voix, avec son sourire éternel dessiné sur les lèvres, elle fit la rencontre qui changea sa vie. Malika devient rapidement son ami, tout juste de retour de Russie, aussi croyante que la jolie blonde. Les deux jeunes femmes furent rapidement inséparables. Et Malika lui apprit des choses qu'elle ne pouvait même imaginer dans ses rêves les plus fous.


UC




PRENOM OU SURNOM ~ Rondoudou  :alex: ÂGE ~ Majeure et vaccinée AVEZ VOUS SIGNE LE REGLEMENT ? ~ Yep COMMENT AS TU CONNU LE FORUM ?   ~ Top site si mes souvenirs sont bons COMMENT LE TROUVES TU ? ~ Vivement la V4 !!!   UNE DECLARATION A FAIRE ? ~ Encore moi !!    



NOM ~ Alaric PRÉNOM(S) ~ Lydia Victoire ÂGE ~ UC/i> STATUT ~ Moldu PROFESSION ~ UC AVATAR ~ Aslhey Benson

HERE IS MY STORYBEHIND THE MIRROR


Dernière édition par Lydia V. Alaric le Lun 12 Jan - 18:50, édité 31 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage noir
Messages : 521
Localisation : New York
Date d'inscription : 12/12/2013
avatar

Mage noir
MessageSujet: Re: Lydia V. Johanson | La haine est un péché dans lequel je me plonge avec plaisir Jeu 8 Jan - 10:53


Re-bienvenue !

Bon courage pour la fiche et fais-moi signe quand tu auras terminé Razz

Tu connais la chanson, si tu as la moindre question, n'hésite pas.

Ah et cool le choix de Vava ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince of Darkness
Messages : 238
Localisation : Loin de toi, et c'est peut-être mieux
Date d'inscription : 15/08/2014
avatar

Prince of Darkness
MessageSujet: Re: Lydia V. Johanson | La haine est un péché dans lequel je me plonge avec plaisir Jeu 8 Jan - 11:19

Wiiiii je vais essayer de faire ca rapidement ♡

_________________

   
   
« Cover your eyes, the devil inside »
Peu importe combien tu amasses, combien tu voles, de toute façon il t’en faut toujours plus. Peu importe combien de fois tu sors pour faire chier tout le monde, il faut toujours ressortir et remettre ça tôt ou tard, ça devait arriver !©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reignofliars.forumactif.org/
Serdaigle
Messages : 488
Date d'inscription : 29/06/2013
avatar

Serdaigle
MessageSujet: Re: Lydia V. Johanson | La haine est un péché dans lequel je me plonge avec plaisir Jeu 8 Jan - 12:13

Bon courage pour ta fiche, Lydia-chou ^^.

*se retient de faire des jeux de mots par rapport à Skyrim*

J'espère que tu m'amuseras bien avec ce nouveau perso et, n'oublie pas, je t'ai réservé un rp avec Romaric *_*

Bisous !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage noir
Messages : 78
Localisation : bonne question !
Date d'inscription : 10/07/2014
avatar

Mage noir
MessageSujet: Re: Lydia V. Johanson | La haine est un péché dans lequel je me plonge avec plaisir Jeu 8 Jan - 17:29


Re-bienvenue mon rondoudou

J'attendais de la voir débarquer la miss ( Et j attends toujours ton mp d'ailleurs Razz) et bref je lutte un instant avec ma co pour t'accueillir comme il se doit !

Bon courage pour ta fiche

:aly:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 11
Date d'inscription : 07/01/2015
avatar

MessageSujet: Re: Lydia V. Johanson | La haine est un péché dans lequel je me plonge avec plaisir Jeu 8 Jan - 22:17

Merci mes petits loups !!!

Oui un Rp avec Rom !!!

Et Eris t'inquiète j'y ai bien réfléchi pendant mon plan de preza et je t'envoie le MP dans le weekend Razz Faudra juste me dire sous quel compte ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince of Darkness
Messages : 238
Localisation : Loin de toi, et c'est peut-être mieux
Date d'inscription : 15/08/2014
avatar

Prince of Darkness
MessageSujet: Re: Lydia V. Johanson | La haine est un péché dans lequel je me plonge avec plaisir Jeu 22 Jan - 9:35

Bon du coup je finirais ma preza ailleurs Razz Et Titine me donnera la réponse plus tard ?

_________________

   
   
« Cover your eyes, the devil inside »
Peu importe combien tu amasses, combien tu voles, de toute façon il t’en faut toujours plus. Peu importe combien de fois tu sors pour faire chier tout le monde, il faut toujours ressortir et remettre ça tôt ou tard, ça devait arriver !©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reignofliars.forumactif.org/
Serdaigle
Messages : 488
Date d'inscription : 29/06/2013
avatar

Serdaigle
MessageSujet: Re: Lydia V. Johanson | La haine est un péché dans lequel je me plonge avec plaisir Jeu 22 Jan - 12:14

Yup, il me semble que c'est ça xD.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage blanc
Messages : 418
Localisation : Bureau de la CSM
Date d'inscription : 20/09/2013
avatar

Mage blanc
MessageSujet: Re: Lydia V. Johanson | La haine est un péché dans lequel je me plonge avec plaisir Jeu 22 Jan - 13:33


Ca sera plus simple, effectivement Razz

Et merci encore pour ton MP sous Whistle, Alex. On avance doucement mais surement, c'est adorable en tout cas de proposer et on est super impatients de voir la video ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince of Darkness
Messages : 238
Localisation : Loin de toi, et c'est peut-être mieux
Date d'inscription : 15/08/2014
avatar

Prince of Darkness
MessageSujet: Re: Lydia V. Johanson | La haine est un péché dans lequel je me plonge avec plaisir Jeu 22 Jan - 16:50

C'est bien normal et surtout n'hésitez pas si je peux apporter la moindre aide je suis pas mal dispo en ce moment (vu que pas mal malade ^^)

_________________

   
   
« Cover your eyes, the devil inside »
Peu importe combien tu amasses, combien tu voles, de toute façon il t’en faut toujours plus. Peu importe combien de fois tu sors pour faire chier tout le monde, il faut toujours ressortir et remettre ça tôt ou tard, ça devait arriver !©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reignofliars.forumactif.org/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lydia V. Johanson | La haine est un péché dans lequel je me plonge avec plaisir

Revenir en haut Aller en bas
 

Lydia V. Johanson | La haine est un péché dans lequel je me plonge avec plaisir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lydia V. Johanson | La haine est un péché dans lequel je me plonge avec plaisir
» Lydia ou la banshee qui tente de vivre normalement dans un monde tout sauf normal.
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...
» humiliation et Haine [PV]
» Une larme entre amour et haine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ϟ Le Coin des Personnages :: Présentation des personnages-