Seven ferme ses portes définitivement, Seven Temptation ouvre les siennes ! ICI

Partagez | .
 

 M - Now I lay me down to sleep Pray the lord my soul to keep If I die before I wake Pray the lord my soul to take

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nephilim
Messages : 68
Localisation : Dans le tourbillon de mes peurs les plus intimes
Date d'inscription : 24/10/2014
avatar

Nephilim
MessageSujet: M - Now I lay me down to sleep Pray the lord my soul to keep If I die before I wake Pray the lord my soul to take Sam 25 Oct - 0:01




Salome Penny  Moriarty



Who Am I ?Did you get it all right ?




QESTIONNAIRE
Pour chaque question répondez en quelques phrases, merci !


Que pense votre personnage des Sinners ?
Que penser de ces êtres accueillant en eux les plus infernales des entités quand on appartient soi-même à l'autre camps ? Salomé sait qu'elle devrait les haïr, faire tout son possible pour les combattre mais... Elle qui n'a consenti à pactiser avec Rubiel que pour mieux obtenir de lui son aide pour sauver son frère... Elle qui n'a pas toujours le caractère d'un ange... La jeune femme sait que les choses ne sont jamais noires ou blanches et que les êtres ne sont jamais constitués que d'une quantité de nuances et qu'il en est de même de ces êtres supposés damnés ! Quelle que soit l'entité en eux ils n'en demeurent pas moins des humains pétris de sentiments, d'émotions et de contradictions. Et puis comment pourrait-elle penser autrement alors qu'elle n'en démords pas : Joshua peut être sauvé ! Alors si lui le peut, pourquoi pas les autres ? Naïve la demoiselle... Peut-être... ou peut-être pas car si un seul de ces êtres venait à se dresser sur son chemin Salomé n'hésiterait pas à un seul instant à l'affronter !  

Que pense votre personnage des Nephilims ?
Elle ne connaît d'eux que ceux que le destin et la vie ont bien voulu mettre sur son chemin. Faustine, sa meilleure amie et celle qui demeure encore aujourd'hui un pilier de sa vie. Faustine... celle qui se perdit dans les méandres de la folie des hommes et souilla ses mains et son âme de tant de sang... Faustine était devenue un ange, payant de sa vie le prix de sa rédemption, de son pardon. Elle est aux yeux de Salomé l'exemple parfait pour appuyer ses théories : ange ou démon ils n'en demeurent pas moins des Hommes ! Et les anges ne sont pas des saints ! Alexandre aurait pu tout aussi bien recevoir en lui le démon de l'orgueil, non ? Des saints, eux ? Quelle bonne blague ! Même Stefen possède ses zones d'ombres quand bien même il semble doué pour les cacher. Alors Salomé en est venue à la conclusion que s'ils sont là, s'ils existent et sont vraiment supposés aider le monde ... ils feraient déjà de commencer par s'aider eux-mêmes ! Sauver le monde... sérieux... Quelle bonne blague ! Mais puisqu'il faut s'y coller... cela ne sera pas différent de son métier de tous les jours, non ?  

Que pense votre personnage des Moldus ?
Salomé n'a jamais eu la moindre idée préconçue sur ces êtres dénués de toute magie. Et d'ailleurs le fait qu'elle exerce son métier dans les deux mondes ne suffit-il pas à prouver sa façon de penser ? Un homme demeure un homme à ses yeux et le reste lui importe peu ! Sorcier, moldu... aucune différence !

Que pense votre personnage des Mages Noirs ?
Dire qu'elle leur fait confiance ou qu'elle comprend leur idéologie raciste serait mentir. Non, elle ne comprend, ne cautionne pas et n'acceptera jamais non plus. Mais elle a rencontré Faustine, Raziel, Kiriel et Loriel... Et d'eux Salomé a appris. A voir les hommes et les femmes derrière les soldats et les assassins. Et la jeune Nephilim caresse l'espoir que les choses puissent changer pour eux aussi. Après tout si même Candy et elle ont pu toucher le coeur de Mangemorts comme Kiriel et Raziel au point de s'en faire aimer... Alors c'est qu'ils possèdent un coeur, une âme... et donc une chance de rédemption. Et pour ceux qui s'y refuseraient... La Bible, ce livre étrange, prétend que l'on meurt par là où l'on a péché... Non ?

Que pense votre personnage de la CSM ?
Noble et intéressante initiative qu'elle ne peut que soutenir évidemment ! Hermione Granger a bien du courage de se lancer ainsi dans un aussi ambitieux projet et Salomé sait qu'elle fera de son mieux pour la soutenir. Et ce n'est certes pas Rubiel qui s'en plaindra ! Après tout Tempérance et Tolérance çça rime super bien !

Quel est le but de votre personnage ?
Mener le monde à la rédemption... Voilà ce que ne cesse de lui susurrer Rubiel. Soit. Mais pas avant d'avoir régler ses comptes avec l'existence ! Trouver le meurtrier de Raziel et le châtier est sa priorité du moment. Sauver son frère est le but de toute sa vie. L'ironie des choses ? Il semble que ces deux buts ne soient pas compatibles le moins du monde ! Alors peut-être que quand Salomé s'en apercevra il lui faudra ajouter à sa liste un autre but : ne pas devenir définitivement folle ! Et, là peut-être bien que cette enfant Sarah pourrait bien l'y aider. Ou pas ? Ceci est une autre histoire...  

TEST RP DE MINIMUM 600 MOTS
Mettez en scène votre personnage tel que vous le jouerez en Rp. Nous ne vous demandons que de bien vouloir évoquer dans ce poste au moins UN LIEN figurant sur sa fiche. Le reste est entièrement laissé libre sur la forme et le fond. Amusez-vous bien !


YOU USED TO MEAN THE WORLD TO ME



Les premiers flocons de neige commençaient à pleuvoir sur le parc de la demeure Moriarty et Salomé gardait son tout petit nez collé contre cette vitre froide qui se couvrait peu à peu de cette buée qu'exhalaient ses lèvres. Ses parents l'avait vue se lever aux aurores, dévaler en courant et en riant les escaliers pour venir leur sauter au cou et faire claquer sur leurs joues des bises sonores. Puis, véritable petite tornade blonde dont le corps enfantin flottait dans sa longue chemise de nuit blanche, le chat Pudding serré dans ses bras, elle avait couru dans le salon. Posant l'animal sur la banquette près de la fenêtre elle avait grimpé à ses côtés et pris son poste d'observation. Sa mère l'avait regardée en riant tandis que son père la couvait du plus bienveillant des regards. Cela faisait des jours que la petite attendait ce jour si spécial à ses yeux. Aujourd'hui Salomé fêtait ses cinq ans et, déjà, elle se disait être une grande fille !! Et, bientôt, elle rejoindrait son grand frère adoré à Poudlard ! D'ailleurs Joshua avait promis de rentrer pour être à ses côtés pour ce jour si spécial ! Et c'était lui que la petite attendait, le nez collé à la vitre, les yeux luisant d'impatience et d'amour.

La grille en fer forgée et ouvragée qui trembla avant que s'ouvrir et de laisser apparaître cette silhouette chérie de cet adolescent de presque treize ans qui avance à grand pas sur l'allée. Salomé le regarde sans pouvoir un moment bouger, comme si elle ne parvenait pas à croire ce qu'elle voyait. Ses petits yeux qui clignent plusieurs fois avant qu'elle ne les frotte de ses deux poings serrés. Ca y était ! Joshua était là ! Déjà elle se précipitait pour aller l'accueillir quand sa mère la retint. Elle ne pouvait quand même pas sortir dans cette tenue ? L'enfant ouvre tout grand ses yeux avant que de se regarder et de rire aux éclats ! Elle grimpe dans sa chambre et va revêtir sa plus jolie robe ! Celle que maman lui a fait faire pour l'occasion ! La jolie toute bleue et avec les jolis rubans, d'accord ? Maman feignit d'hésiter avant que de plier devant les yeux emplis d'étoiles de son enfant. D'accord mais Salomé devait promettre de ne pas l'abîmer ni la salir ! Promis avait hurlé l'enfant tout en riant alors qu'elle montait s'habiller. Elle veut être jolie pour son frère chéri ! Elle veut lui prouver qu'elle a grandi ! Elle n'est plus une enfant maintenant, elle a cinq ans !

Joshuaaaa !


La voix chantante de l'enfant retentit dans le vaste hall du manoir Moriarty alors que Salomé dévale si vite les escaliers qu'elle finit par tomber, roulant boulant les toutes dernières marches. Sa mère crie, effrayée tandis que le jeune élève de Poudlard se précipite pour venir prendre dans ses bras celle qui se pend à son cou et dodeline de la tête. Elle a mal mais ne pleurera pas devant celui qui embrasse son front et lui murmure que c'est un bisou magique ! Salomé grimace avant que de sourire et opine lentement de la tête. Elle aime bien les bisous magiques de son frère ! Lorsqu'il lui demande si elle a mal l'enfant hésite et secoue la tête. Non, elle n'a pas mal puisqu'il est là et qu'il prend soin d'elle à coups de bisous magiques ! Tant que Joshua sera là alors Salomé n'aura jamais peur ni jamais mal ! Le jeune adolescent sourit et mêle son rire à celui de sa petite sœur qu'il ne repose pas même au sol et qu'il entraîne dans cette salle à manger où ils s'installent. Les parents se retirèrent, laissant se retrouver ceux qui, depuis toujours, semblent n'exister que l'un pour l'autre. Joshua et Salomé semblent inséparables, presque fusionnels et quand ils sont ensemble alors le monde n'existe plus. Ou alors il ne se résume qu'à eux deux !!

Pourtant Salomé, du haut de ses cinq toutes petites années sent que quelque chose a changé chez celui qu'elle regarda avec surprise et un soupçon de colère. Joshua était rentré pour son anniversaire... pour elle et rien que pour elle ! Alors pourquoi ne cessait-il de parler de cette fille ? Cette … Lila... C'était moche comme prénom d'abord ! Et puis Salomé était persuadée que elle aussi était moche et pas trop belle comme le prétendait son frère ! L'enfant joue avec son toast mais elle ne le mange même pas. Elle boude... Joshua s'en aperçoit et cesse ses confidences dans un soupir avant que de venir prendre l'enfant et de la poser sur ses genoux. Il était désolé... parce qu'elle était trop petite pour comprendre mais... Salomé qui le tance de son plus sombre et vexé regard ! Elle n'est pas petite ! Elle a cinq ans ! Joshua sourit et l'embrasse.

Jamais tu me quitteras hein Joshua ? Jamais, promis ?


Jamais. Je te le promets !


Salomé l'avait cru et avait souri. Joshua et elle c'était pour la vie !

~***~


THE ONE THAT TEARED US APPART




Je veux aller chez Faustine ce weekend ! Je veux y aller !
avait-elle presque crié alors que son père la dardait avec autant d'incompréhension que de colère.

Joshua et Lila viennent passer leur weekend chez nous et, toi, tu veux aller chez ton amie ?
avait demandé l'homme avec autant de calme que ce dont il était encore capable.

Oui ! Et si vous me forcez à demeurer avec vous alors je resterais enfermée dans ma chambre pendant deux jours !


Mais... Ma chérie... Ton frère et sa fiancée ...


Ce n'est pas sa fiancée ! Jamais Joshua n'épousera cette... ce...
avait commencé à grommeler la petite fille de tout juste sept ans alors qu'elle serrait si fort ses poings que ses articulations en blanchirent et en posant sur sa mère le plus furibond des regards Et pourquoi elle vient, elle, d'abord ? Elle n'a pas de maison pour passer tous les weekends et toutes les vacances chez nous ?! J''l'aime pas moi Lila et je vois pas pourquoi je me forcerai !

Ca suffit cette-fois Salomé !
avait tonné son père tout en se redressant d'un bond de sa chaise et en faisant claquer ses mains sur le plateau de bois de son bureau. Un doigt vint se pointer sur l'enfant capricieuse et sa voix se fit plus caverneuse encore alors qu'il proférait Non seulement tu ne vas pas aller chez ta petite copine Faustine mais tu vas me faire le plaisir d'assister à chacun des repas ! Et si je te surprends à faire la tête ou la moindre remarque désagréable à notre invitée alors les choses risquent de chauffer pour votre matricule jeune fille ! l'enfant avait voulu ouvrir la bouche quand son père avait désigné la porte du bureau Dans ta chambre ! Maintenant Salomé et je ne veux pas te revoir avant l'arrivée de ton frère et de sa fiancée !

C'est pas sa fiancée !


Salomé !


Mais l'enfant n'écoutait plus, des larmes de colère roulant sur ses joues rouges. Elle avait grimpé quatre à quatre les escaliers et était partie s'enfermer dans cette chambre qu'elle ne quitta pas de tout le weekend. Non, elle n'irait pas dîner avec cette monstresse ! Et si Joshua ne comprenait pas c'est... c'est qu'il était idiot ! Et qu'il ne méritait pas qu'elle souffre autant pour lui ! Parce que ce que ses parents ne comprenaient pas c'est que Salomé souffrait. A un point qu'aucun mot ne pouvait décrire ce qu'était devenu sa vie depuis ce jour où elle avait découvert la hideuse vérité sur cette fille qui avait envoûté son frère aîné et adoré ! Lila... Elle portait le prénom d'une fleur ravissante mais était déjà le pire des démons ! C'était elle ! Elle et rien que elle la fautive ! Joshua... Salomé le connaissait, l'aimait... Et, non, il n'était pas ainsi ! Non, il n'était pas ce monstre qu'elle avait vu s'en prendre à Pudding dans ce parc où elle n'osait plus même s'aventurer... Non, son frère n'était pas cet être qu'elle avait vu mutiler et mettre à mort ce pauvre petit animal innocent qu'elle avait tenté de sauver mais en vain. Alors qu'elle laissait ces souvenirs l'envahir l'enfant pouvait encore sentir sur elle ce sang poisseux et encore chaud qu'elle avait regardé pendant de longues minutes complètement tétanisée et terrorisée... Sous la douche elle avait frotté sa peau pendant plus d'une heure mais, pendant des jours encore après, elle avait senti le parfum âcre et métallique du sang sur elle. Et, depuis, elle ne pouvait plus supporter la vue de la moindre goutte de sang sans se retrouver plongée dans un état proche de la transe... ou de l'hystérie ! Et tout cela c'était la faute de Lila ! Sa faute à elle !

Pas à celui qui, sans même frapper à sa porte était entré et était venu à elle. Elle avait tourné le dos à celui qu'elle aimait tellement mais qu'elle savait lui échapper. Joshua n'avait pas cru à cette fable que leur mère avait sorti et selon laquelle Salomé serait souffrante et contrainte de garder la chambre. L'enfant en était, évidemment, désolée. Lila avait fait semblant d'y croire mais Joshua, lui, savait. Il avait caressé les cheveux de sa sœur, apaisant ses maux et chassant ses tourments comme il l'avait toujours fait. Puis, lorsque Salomé s'était jetée dans ses bras et avait pleuré il l'avait serrée, fort, très fort. Ses lèvres au front de l'enfant et ce serment qu'il lui renouvelle. Toujours, il sera toujours là pour elle. Elle l'avait regardé et plongé dans son regard. Salomé voulait tant y croire ! Mais la voix de Lila s'était élevée pour l'appeler et lui s'était figé, ses prunelles luisant plus que jamais et le plus radieux des sourires affleurant à ses lèvres. L'enfant avait fermé les yeux et senti son cœur se briser. Il devait y aller cela aurait été impoli, elle comprenait. Salomé n'avait rien dit. Mais quand Joshua lui avait dit qu'il l'aimait et qu'elle serait toujours sa princesse elle l'avait froidement regardé et avait dit

Menteur...


Il s'était troublé et figé. Leurs regards qui s'étaient de nouveau fondus... Et Lila qui l'appelle de nouveau. Salomé avait prié alors ! Qu'il la choisisse elle et pas la monstresse ! Qu'il la choisisse elle ! Mais Joshua était parti... Il avait choisi Lila. Et Salomé, elle, ne pleurait même plus. Quand on a plus de cœur on ne peut plus pleurer !

~***~


WHEN U CAN HELP YOURSELF THE ONLY WAY IS TO HELP OTHERS




Tenez, buvez ceci cela vous réchauffera.
avait-elle dit de sa voix la plus douce à cet homme en guenilles et à la mine crasseuse qu'elle regardait avec une douceur non feinte et qui réchauffa un peu le cœur de celui qui se saisissait de la soupe qu'elle lui tendait. Salomé avait souri avant que de murmurer en désignant du regard le dispensaire où elle travaillait après ces cours à Merwyn Vous devriez venir à l'intérieur. Il fera froid cette nuit et je serai plus tranquille de vous savoir à l'abri. alors qu'elle sentait l'hésitation et même la méfiance du vagabond elle lui avait souri et s'était éloignée Je vous attendrai à l'intérieur et, quand vous serez prêt, n'hésitez pas à venir me rejoindre. Je vous promets que tout se passera bien et que votre chien et vous serez en paix.

Puis, sans insister plus avant, la jeune femme avait rejoint ce petit dispensaire où se déversait toute la misère du monde. C'était ici qu'elle avait décidé de venir passer son temps lorsque ses cours pour devenir assistante sociale ne l'accaparaient pas. Salomé avait désormais vingt ans et elle était devenue une femme dont beaucoup louaient la bonté et la grandeur d'âme tandis que d'autres trouvaient insultant sa vocation bien trop altruiste et stupide pour une sorcière de sang pur et d'aussi bonne famille qu'elle ! Elle ? Cela faisait bien longtemps que Salomé ne se souciait guère plus de l'avis des êtres. Elle était ce qu'elle était et, jamais et pour plus personne, elle ne changerait ! Si elle ne l'avait pas fait pour Joshua alors … Un pincement à son cœur alors qu'elle laissait son regard dériver sur la calendrier épinglé à un mur de la cuisine. Aujourd'hui cela faisait déjà onze ans que son frère avait fait de la monstresse sa femme. Onze longues années pendant lesquelles elle et lui ne s'étaient plus même adressé la parole ! Et il n'y avait pas un jour où cela ne la torturait achevant de la faire s'approcher un peu plus de ce précipice dans lequel la jeune femme craignait chaque jour de sombrer. Joshua... Il lui manquait tellement ! Mais, non, elle ne laisserait pas le monstre qu'elle le savait être revenir à elle. Du moins pas tant qu'elle n'aurait pas trouvé un moyen de le sauver ! Elle se l'était promis, elle qui aidait les autres comme pour mieux oublier qu'elle ne parvenait pas à se sauver elle... Dédier sa vie à autrui pour oublier que la sienne était demeurée en suspends quelque part... Détruite le jour où Joshua avait, une fois de plus, préféré Lila.

Un cri qui lui fait lever la tête et sortir de ses rêveries. L'un de ses protégés venait de tomber et déjà la jeune femme se précipitait quand la tâche rouge au sol la fit se figer. Dans sa chute l'homme avait brisé un vase et des éclats étaient venus se figer dans ses chairs, faisant se déverser ce sang que Salomé regardait, plus livide que jamais... Le sang... Son parfum âcre et écoeurant... La mort... Le souvenir de Pudding et de son petit corps qu'elle avait serré contre elle en sanglotant... Le sang... La tête lui tourne, le sien se met à bouillonner dans ses veines. Ses collègues prennent le relais et s'inquiètent. Mais Salomé court s'enfermer dans cette pièce où elle sent son cœur palpiter si fort qu'il va exploser, elle en est persuadée ! Son reflet dans la glace et ses hurlements qui déchirent l'air avant que sa fureur, celle qu'elle ne parvient pas à contrôler n'explose elle aussi. Salomé délire, gémit, pleure et se perd. Déjà elle frappe les murs, prend une chaise pour mieux la fracasser elle aussi ! Derrières ses paupières, comme tatoué à sa rétine, l'image de ce sang qui la terrifie ! La porte qui s'ouvre et la silhouette de Faustine qui apparaît et se précipite pour l'apaiser. Déjà son amie de toujours la prend dans ses bras et la serre très fort, l'apaisant de son mieux. Mais ce fut l'homme à ses côtés, un homme qu'elle ne connaissait pas encore qui y parvint finalement. Il lui sourit et, sans mot dire, lui tend un mouchoir. Salomé se calme instantanément. Ce regard... Elle ne s'en rend pas compte mais elle sourit. L'homme lui tend la main pour l'aider à se relever. Ce sourire...

Salomé je te présente Raziel, mon petit-ami.


La jeune femme avait regardé Faustine. Son petit-ami ? Vraiment ? Et le Lapinou dont elle ne cessait de parler alors il était passé où ? Raziel... Elle aimait bien le prénom. Seulement le prénom ? Qui savait !

~***~


OH LORD IS IT MINE ?



Devant elle une toute jeune femme, une adolescente même, se dandinait sur son siège. Son regard était baissé, ses joues rosies par la gêne autant que par la honte et ses doigts noués … Elle était nerveuse alors qu'elle tentait de mettre des mots sur ce jour où sa vie avait basculé dans l'horreur. Elle se souvenait très bien de ce qu'elle faisait au moment où elle avait senti son existence se briser... Elle entendait encore son rire alors qu'elle jouait encore innocemment avec ses poupées Barbie. Sa préférée, la brune, portait une superbe robe de bal et elle était en train de brosser ses cheveux quand elle avait entendu le cri de sa mère dans la cuisine. Les paroles de l'enfant traumatisée trouvèrent le plus fort des échos en celle qui se levait et s'en allait rejoindre le chambranle de cette porte contre laquelle elle s'adossait maintenant. Les policiers continuaient d'écouter ce témoignage, avides de trouver les preuves qui permettraient de rechercher, arrêter et écrouer ce monstre qui avait massacré la famille de cette gosse. Sous ses yeux... Salomé avait levé les yeux au ciel alors qu'elle les entendait mentir, promettre qu'elle irait mieux, qu'elle oublierait. On oubliait jamais. Non, jamais ! Et elle qui était assistante sociale et qui voyait dégueuler dans son bureau toute la chienlit et le malheur du monde ne pouvait l'ignorer ! Pourtant lorsque l'enfant l'avait regardée, cherché son regard pour mieux s'y rassurer Salomé avait souri. Et, oui, elle aussi avait menti. Parce que le mensonge c'était aussi parfois permettre aux êtres d'espérer. Parce que mentir c'était parfois protéger.

Non...
avait-elle dit en secouant ses longues mèches blondes alors que l'officier en charge de l'enquête demandait s'il demeurait encore une place au foyer du secteur. Un soupir qui s'échappe des lèvres de l'homme tandis qu'elle hausse les épaules, blasée. De la place, il n'y en avait jamais de toute manière. Du moins jamais assez... Un regard à l'enfant qui serre contre elle sa Barbie et un frisson qui parcourt l'échine de la jeune femme. Cette enfant... cette gosse lui rappelait douloureusement celle qu'elle-même avait été ce jour où sa vie aussi avait basculé. Mais Salomé, elle, serrait son petit chat... Elle s'appelle Sarah... C'est un joli prénom...

Pardon ?
avait demandé l'officier, surpris et en faisant passer son regard de l'enfant à la femme devant lui.

Salomé Moriarty était connue pour être la meilleure dans son domaine. Et les flics étaient nombreux à souhaiter, presque prier, pour qu'elle soit celle que l'on enverra sur ces scènes de crimes où des enfants étaient impliqués. Témoins, complices ou même parfois coupables, cette femme n'avait pas son pareil pour les mettre à leur aise et parvenir à leur faire dire ce qu'il leur aurait fallu des heures, à eux, pour obtenir. Les enfants lui faisaient tous tellement confiance ! Jamais elle ne les jugeait, ne les jaugeait. Toujours elle les écoutait avec une attention et une douceur qui étonnait toujours. Un monstre de tempérance... oui, mais aussi un volcan en sommeil. Il se souvenait de ce jour où Salomé était arrivé sur cette scène de crime où le corps d'un enfant avait été découvert, la panse ouverte et les organes répandus sur le sol dans une mare de sang. Salomé était devenue hystérique, hurlant, criant et ils avaient du s'y mettre à trois pour parvenir à la maîtriser. Elle travaillait trop... Et cette scène avait été celle de trop sans doutes... Ses supérieurs avaient enquêté et les flics, eux, l'avaient couverte. Trois jours de repos seulement plus tard Salomé était de retour. Fidèle au poste et fidèle à elle-même.

Tu veux que j'appelle les mecs du district voisin ? Ils trouveront peut-être une place pour la môme...


Elle a quel âge ?


Sept ans... C'est qu'une enfant bordel ! Une vie de plus de gâchée...


Non, pas cette fois !
avait-elle murmuré tout en sortant un paquet de clopes et en s'en allumant une. Devant le regard intrigué de l'officier elle avait souri et murmuré Je la prends avec moi.

QUOI?
avait presque gueulé l'homme tout en écarquillant les yeux et en agrippant le poignet de celle qui se dirigeait déjà vers l'enfant Non mais tu réalises ce que ça représente un môme ? Avec ta vie, ton boulot... Salomé ! Je sais que tu veux bien faire mais...

T'inquiètes pas, je gère.
avait-elle répondu calmement avant que d'ajouter dans un sourire. Et si on te demande quelle mouche m'a piquée tu n'auras qu'à répondre qu'il s'agit d'un gros bourdon qui répond au nom de Rubiel ! puis devant l'incompréhension totale de l'homme elle avait ri et susurré Tu ne crois pas aux anges gardiens ? Tu devrais ! Rubiel est le mien... Je serai celui de cette enfant.

Puis elle avait promis de faire les démarches afin de lancer la procédure qui lui accorderait la garde de l'enfant. Mais, pour l'instant, elle voulait surtout ramener Sarah chez elle. L'officier avait soupiré avant que de céder. De toutes façons se battre avec elle ne servait à rien ! Et il ne le savait que trop bien ! Plus têtue qu'elle, il ne connaissait guère que sa femme ! L'instant d'après Salomé, la main de l'enfant fermement ancrée à la sienne et un sac dans l'autre rejoignait les faubourgs de Londres. Tiens, il faisait beau aujourd'hui. Sarah nouait ses doigts si fermement à ceux de la jeune femme qu'elle lui faisait presque mal. En son sein Rubiel qui s'agite doucement. Elle était vraiment obligée de faire ce trait d'humour à deux noises sur lui ? Et pourquoi pas ? Lorsqu'il était venu à elle Salomé  s'était montrée réticente à l'idée de s'abandonner à lui. Pourtant elle avait accepté. A une condition. Celle qu'elle n'avait pas même eu besoin d'énoncer tant il l'avait entendu bourdonner en l'esprit de sa future hôtesse. Elle accomplirait sa tâche et son devoir, tout comme elle le faisait déjà au quotidien dans son travail. Mais, en échange, il devrait l'aider. A sauver son frère ! Et à faire tomber la monstresse qui lui servait d'épouse ! La Tempérance avait semble hésiter elle aussi. Tel excès n'était pas dans ses attributs. Mais, pourtant, l'accord avait été conclu. Et Salomé avait payé cher pour cela. Expier était la plus douloureuse des choses. Rubiel qui s'agite en elle avec une fureur qu'elle ne lui connaît pas.

Ca va pas ? T'as changé d'avis ?
avait demandé l'enfant devant le regard étrangement argenté de sa sauveuse. Celle-ci la regarde et se penche pour déposer sur son front une tendre bise

Absolument pas ma chérie. Et si tu veux bien de moi alors je te garde.


Puis elle avait aidé l'enfant à monter en voiture. Pourtant son regard pailleté d'argent se faisait plus sombre alors qu'elle usait de son don et laissait son autre, son double, se précipiter dans ce monde magique où elle était attendue. Raziel... Il lui était arrivé quelque chose, elle pouvait le sentir. Et le cœur de la jeune femme se serra, se brisa alors qu'elle enclenchait le contact de sa voiture et prenait la direction de Soho. Ce soir là pendant qu'elle parviendrait à rendre un timide sourire à une enfant, Salomé pleurerait toutes les larmes de son corps alors qu'elle apprendrait le meurtre odieux de son fiancé. Deux femmes, deux vies et deux destins qui pourtant ne faisaient qu'une seule âme. Salomé possédait un don merveilleux et Rubiel ne cessait de le lui vanter. Sauf que elle, et ce soir plus que jamais, ne pouvait s'empêcher de penser que, au final, elle ne pouvait se dédoubler que pour souffrir plus encore !


~***~


LOVE IS A PATH THAT LEADS FROM HEAVEN TO HELL



Le ciel aurait bien pu s'effondrer ou la terre se fendre pour mieux l'avaler que la jeune femme était persuadée que rien n'aurait pu lui faire plus mal que cela... Des heures qu'elle demeurait assise sur cette ridicule petite chaise branlante devant cette table d'autopsie où le corps froid de son fiancé reposait sous un drap immaculé qui n'en rendait les choses que plus atroces encore. Raziel... On avait retrouvé son corps et, pour les besoins de l'enquête, on devait pratiquer une autopsie magique. C'est ce que lui avaient expliqués ces Aurors chargés de l'enquête et qu'elle connaissait. Ils savaient à quel point l'enseignant et la jolie assistante sociale étaient liés. A quel point ils pouvaient s'aimer. Salomé avait laissé ses paupières se fermer alors qu'elle sentait sa dernière et ultime larme rouler sur la peau de sa joue blême. Elle revoyait toutes ces images qui retraçaient cette histoire qui touchait à sa fin quand bien même elle la pensait à ses balbutiements. Raziel... Elle l'avait connu via Faustine à une époque où lui ne voyait que celle qui, de son côté, ne pouvait pas le voir, obnubilée par son peintre... Alors Salomé s'était montrée la meilleure des amies, se contentant de ce que le sorcier avait à lui offrir. Et quand Faustine avait fini par le quitter, elle avait été à ses côtés. Des mois et des années avant que les choses ne prennent doucement forme entre eux. Avant qu'ils ne réalisent qu'ils ne faisaient qu'un. Les transactions entre leurs familles et ces noces qui se profilaient à l'horizon. Enfin, ils allaient être heureux !

La famille Rookwood, elle les avait tous rencontrés lors de cet étrange réveillon où les couples s'étaient formés, soudés ou déjà éloignés... Salomé se souvenait de cette timidité qui avait été la sienne devant ces êtres très loin d'être parfaits mais auprès desquels elle s'était sentie pour la toute première fois de sa vie comme appartenir à une famille. Et même après l'horreur du club de Soho, même après qu'elle ait appris l'horrible vérité sur leurs engagements aussi extrémistes que racistes, la jeune femme n'avait pas pu leur retirer son affection, son amour. Parce que, quoiqu'ils aient pu faire pour les Mangemorts, elle sentait chez eux cette lueur de bonté qu'ils ne voyaient pas même forcément eux-mêmes. Kiriel, Loriel, Candy, Pandore et Raziel... Ils étaient sa famille ! Bien plus que ne l'était maintenant ce frère qui était venu à elle alors qu'elle demeurait à l'hôpital. Joshua... Lorsqu'il était entré dans sa chambre alors que Raziel venait tout juste de lui demander sa main... Les deux hommes de sa vie réunis et près d'elle ? Oh oui, Salomé avait voulu croire que le livre de ses malheurs se refermait enfin ! Que tout irait bien désormais.Mais il avait suffi que Joshua dépose sur son front un baiser pour qu'elle comprenne. La douleur fulgurante qui l'avait traversée, poignardée... Cette fureur de Rubiel en elle... Et cet éclat de feu mordoré au fond des prunelles de son aîné... Non ! Non! Non... damné... damné ! Son frère avait été damné ! Salomé se souvenait avoir pensé que son monde s'effondrait pour la dernière fois ce jour-là. Elle se trompait. Il lui restait encore une chose à perdre. Lui auquel elle ne parvenait pas à faire ses adieux. Raziel parti... Que lui restait-il maintenant ?

Une enfant qui s'endormait dans les bras de cette autre elle restée dans son appartement de Picadilly. .. Cette fureur qu'elle sentait gronder en elle et qui ne s'éteindrait que lorsqu'elle aurait retrouvé et châtié le meurtrier de son aimé... Et lui. Lui qui apparaissait devant elle, gardant une distance raisonnable pour ne pas laisser les entités en eux se provoquer, se heurter. Joshua la regarda, lui expliquant avec une froideur dérangeant que Lila et lui s'occupaient de tout, qu'elle n'avait pas à s'inquiéter. Lila, encore elle... Cette monstresse serait donc toujours reine des pires moments de sa vie ? Salomé avait haussé les épaules et s'était relevée. Un ultime baiser à Raziel et le plus lourd des regards à son aîné. Une cigarette à ses lèvres alors qu'elle détourne les talons et s'en va. Sans lui avoir parlé. Pas ce soir... Pas comme ça... Pas là... Joshua... C'était lui qui, le premier, avait brisé son cœur et fait exploser ses rêves de petite fille... C'était par lui que se terminerait la ronde infernales des malheurs ! Parce que, aussi insensé que cela puisse sembler, Salomé entendait bien le sauver ! De sa femme, de sa damnation ! La rédemption, elle la lui offrirait... contre son gré s'il le fallait ! La vie lui avait pris Raziel... Elle récupérerait Joshua ! Quoiqu'il en coûte ! Rubiel n'était pas content ? Tant pis pour lui ! Lui aussi avait promis de l'aider, non ? Et comme les anges ne mentent pas... Salomé tenait sa promesse, à l'ange de tenir la sienne !


~*FIN*~




PRENOM OU SURNOM ~ Titine mais la Chouchounette de son Chouchounet ÂGE ~ vieilleeeeee AVEZ VOUS SIGNE LE REGLEMENT ? ~ oui parce que je suis un ange ! COMMENT AS TU CONNU LE FORUM ?   ~ par hasard ? Angel COMMENT LE TROUVES TU ? ~ je sais pas SBAF UNE DECLARATION A FAIRE ? ~ Je veux Joshua pour encore plus m'auto poutrer Razz Et c'est encore TA faute... Même quand tu postes sur une autre fiche tu me donnes envie xD



NOM ~ Moriarty PRÉNOM(S) ~ Penny Salomé ÂGE ~ 28 ans STATUT ~ fiancée en deuil PROFESSION ~ Assistante sociale AVATAR ~ Avril Lavigne

SHOW ME WHAT YOU CAN DO !BEHIND THE MIRROR

_________________


Dernière édition par Hermione Granger le Ven 30 Jan - 15:41, édité 11 fois (Raison : FINIE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage neutre
Messages : 148
Date d'inscription : 04/07/2013
avatar

Mage neutre
MessageSujet: Re: M - Now I lay me down to sleep Pray the lord my soul to keep If I die before I wake Pray the lord my soul to take Sam 25 Oct - 0:03

Re-welcome, ma belle :D ! Bon courage pour cette fiche et ce nouveau perso qui t'ira certainement très bien ^^.

Bisous !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim
Messages : 68
Localisation : Dans le tourbillon de mes peurs les plus intimes
Date d'inscription : 24/10/2014
avatar

Nephilim
MessageSujet: Re: M - Now I lay me down to sleep Pray the lord my soul to keep If I die before I wake Pray the lord my soul to take Sam 25 Oct - 0:05



Merci ma Peluche je m'y colle de suite même si pour le coup je devrais attendre lundi le retour du Chouchounet... Ca lui fera la surprise Angel

Te nem


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim
Messages : 68
Localisation : Dans le tourbillon de mes peurs les plus intimes
Date d'inscription : 24/10/2014
avatar

Nephilim
MessageSujet: Re: M - Now I lay me down to sleep Pray the lord my soul to keep If I die before I wake Pray the lord my soul to take Sam 25 Oct - 13:28



J'ai finiiiiiiiiiiii

Mon Chouchounet je ne veux être jugée que par nul autre que toi car je sais à quel point ce personnage te tient à coeur donc je serai très patiente et sage et j'attendrai lundi... En espérant que cela te conviendra


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis le mal, ne cherches pas le bien.
Messages : 316
Localisation : Dans mon bureau ou un bar.
Date d'inscription : 31/05/2013
avatar

Je suis le mal, ne cherches pas le bien.
MessageSujet: Re: M - Now I lay me down to sleep Pray the lord my soul to keep If I die before I wake Pray the lord my soul to take Dim 26 Oct - 15:21

Bienvenue ma douce J'espère que tu te fera autant plaisirs avec ce perso qu'avec les autres.

Et juste pour dire comme ça hein je t'aime

_________________

   
«C’est en regardant le ciel que j’ai compris que je n’étais rien; C’est en te regardant que j’ai compris que tu étais tout»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim
Messages : 68
Localisation : Dans le tourbillon de mes peurs les plus intimes
Date d'inscription : 24/10/2014
avatar

Nephilim
MessageSujet: Re: M - Now I lay me down to sleep Pray the lord my soul to keep If I die before I wake Pray the lord my soul to take Dim 26 Oct - 23:11



Molte Grazzie Mio Caro

* se cache en attendant avec anxiété le jugement de son Chouchounet demain *


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ/MJ
Messages : 153
Date d'inscription : 09/09/2014
avatar

PNJ/MJ
MessageSujet: Re: M - Now I lay me down to sleep Pray the lord my soul to keep If I die before I wake Pray the lord my soul to take Lun 27 Oct - 10:14




Congratulations





Cette fiche est juste magique tant "Penny" est exactement comme je me l'imaginais. C'était un pur régal que de te lire

Alors vivement le RP petit ange




Liens utiles


Voter pour nous soutenir
Parce que c'est toujours amusant de voir notre famille s'agrandir, merci de bien vouloir penser à nous soutenir en votant régulièrement ! En plus ça rapporte des gallions !

Fiches de Liens
Pour créer votre propre sujet et permettre à tous nos petits fous de venir vous soumettre leurs idées et envies ou pour que vous puissiez aller squatter celles des autres. Ceci est une formalité OBLIGATOIRE merci !

Fiches de Rps
Pour ne jamais oublier vos réponses à faire ou en attente ici vous pourrez dresser le listing de tous vos rps. Et n'hésitez pas à aller demander des rps sur les fiches des autres personnages car, eux, ne se gêneront pas pour venir bombarder la vôtre ! Ceci est une formalité OBLIGATOIRE merci !

Correspondance
Parce nul ne sait jamais quel Rp ou lien de folie peuvent découler d'un simple hibou ou mail, vous pouvez ici créer votre boîte à lettres personnelle.

Boutique
Une subite envie de dépenser vos gallions gagnés en rpottant et en votant ? Ici vous trouverez de tout depuis les logements, jusqu'aux pouvoirs et même de dangereux joujoux qui font BOUM !

Absences
Parce que nous avons tous une vie en dehors du RP (et heureusement !!) et que nous sommes tous bien élevés vous pourrez ici indiquer vos absences afin que vos partenaires de Rp et votre staff ne s'inquiètent pas de ne plus voir votre frimousse !

Demande de Rang
Envie d'une phrase amusante (ou pas) en dessous de votre avatar ? C'est ici qu'il faut en faire la demande.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim
Messages : 68
Localisation : Dans le tourbillon de mes peurs les plus intimes
Date d'inscription : 24/10/2014
avatar

Nephilim
MessageSujet: Re: M - Now I lay me down to sleep Pray the lord my soul to keep If I die before I wake Pray the lord my soul to take Lun 27 Oct - 12:26



Merciiiiiiiiiiiiiiii
Je ne pouvais pas espérer mieux alors


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: M - Now I lay me down to sleep Pray the lord my soul to keep If I die before I wake Pray the lord my soul to take

Revenir en haut Aller en bas
 

M - Now I lay me down to sleep Pray the lord my soul to keep If I die before I wake Pray the lord my soul to take

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» M - Now I lay me down to sleep Pray the lord my soul to keep If I die before I wake Pray the lord my soul to take
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» 05. You wont get no sleep tonight ! ~
» Vivre parmi les fantômes... [Sleep =) ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ϟ Le Coin des Personnages :: Présentation des personnages :: Présentations Validées-