Seven ferme ses portes définitivement, Seven Temptation ouvre les siennes ! ICI

Partagez | .
 

 M - L'humanité n'est parfaite dans aucun genre, pas plus dans le mal que dans le bien. Le scélérat a ses vertus, comme l'honnête homme a ses faiblesses. {FINIE}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Qui s'y frotte s'y pique
Messages : 58
Localisation : En quoi cela te regarde ?
Date d'inscription : 06/10/2014
avatar

Qui s'y frotte s'y pique
MessageSujet: M - L'humanité n'est parfaite dans aucun genre, pas plus dans le mal que dans le bien. Le scélérat a ses vertus, comme l'honnête homme a ses faiblesses. {FINIE} Lun 6 Oct - 21:17




June Summer Hepburn



Who Am I ?Did you get it all right ?




QESTIONNAIRE
Pour chaque question répondez en quelques phrases, merci !


Que pense votre personnage des Sinners ?
Elle ne sait concrètement pas grand chose sur eux si ce n'est ce que la rumeur publique colporte et prétend. Beaucoup s'amusent de ces racontars mais pas elle qui est trop maline et avisée pour cela. Et puis chez les Mages Noirs Vivien le lui a confirmé : ils existent ! Même que sa suicidaire débile de cousine en était une... Ah oui ? June ne sait pas quoi penser de toute cette histoire mais, puisque c'est vrai, elle trouverait amusant d'en rencontrer un. Peur, elle ? Certainement pas ! Excitée en revanche... Qui n'a jamais eu envie de flirter avec l'impossible ?

Que pense votre personnage des Nephilims ?
Apparemment et selon toute logique, eux devraient être les gentils de l'histoire... Les anges descendus sur Terre pour botter le cul aux vilains démons. Un peu trop manichéen comme vision des choses, non ? Puisque ces machins vivent en des êtres humains il ne sont pas exempts d'imperfections, n'est-ce pas ? L'humain étant la plus faillible et corruptible des créatures de l'univers ! Alors pourquoi pas tenter d'en dénicher un de petit angelot ? On sait jamais, ils pourraient peut-être trouver un terrain d'entente, non ? Et sinon... un petit combat n'a jamais fait de mal à personne ... sauf à celui qui perd évidemment mais la reine de la baguette ne perd jamais ! Ce qui l'amuserait encore plus ? Que l'un de ces machins à auréoles tente de la sauver... Un ange qu'on insupporte ça peut virer démon vous pensez ?

Que pense votre personnage des Moldus ?
Boulets, cloportes, microbes, erreurs, parasites, immondices... Elle continue ou vous avez saisi l'idée ? June n'aime pas les Moldus, elle n'a pas été élevée pour supporter ne serait-ce que leur vue alors le reste... Envisagerait-elle de les éliminer si elle le pouvait... Non. Les Moldus sont comme tous les parasites existant : une nécessité. Ils servent à aiguiser les tensions, à donner aux uns et aux autres des raison de vouloir les combattre ou les protéger. Car, si l'on y pense bien, sans eux pour venir mouvementer le monde des sorciers, on s'ennuierait pas mal !  

Que pense votre personnage des Mages Noirs ?
Quand on est fille de Mages Noirs, élevée dans le respect de leurs idéologies ségrégationnistes à votre avis on en pense quoi ? Evidemment que June embrasse leur cause ! Et, contrairement à ses parents, elle n'entend pas les trahir un jour ! Même si... Pour être parfaitement honnête, il lui arrive de se demander si les mages noirs ne sont pas dans l'erreur. Les ennemis d'hier ne sont plus ceux d'aujourd'hui et peut-être qu'ils devraient songer à se renouveler pour mieux rebondir et flamboyer, non ? Enfin elle dit ça elle dit rien la blondinette ! Et puis ça c'est le boulot des Lecter pas le sien !

Que pense votre personnage de la CSM ?
Connerie monumentale ! Quoiqu'en dise Desmond ce machin est une pure hérésie ! D'accord tous les moldus ne sont pas forcément à décapiter ou à pendre par les tripes... Peut-être même bien qu'il y en a quelques uns de sympathiques... Mais, non et là-dessus elle est bornée la demoiselle, vivre tous ensemble et en harmonie c'est juste pas envisageable ! Et que cette idée vienne de Granger en plus ! Jamais elle n'y adhérera ! Jamais !  

Quel est le but de votre personnage ?
Peu importe ce qu'elle prétend, June nourrit le même rêve que la plupart des gens : simplement se trouver elle-même.

TEST RP DE MINIMUM 600 MOTS
Mettez en scène votre personnage tel que vous le jouerez en Rp. Nous ne vous demandons que de bien vouloir évoquer dans ce poste au moins UN LIEN figurant sur sa fiche. Le reste est entièrement laissé libre sur la forme et le fond. Amusez-vous bien !


LE POIDS DES TRADITIONS

Elle n'avait pas compris ce que désiraient réellement ses parents ce matin-là mais un seul regard vers eux avait suffi à museler la petite fille qu'elle était. Pendant que sa mère l'habillait, lui faisant revêtir un bien drôle d'accoutrement, la petite fille pas plus haute que deux pommes se regardait dans la glace de sa spacieuse chambre, affichant la plus boudeuse des moues. C'était moche cette robe de sorcier bien trop grande et bien trop noire ! Et puis c'était quoi cette idée de lui rabattre la capuche sur ses si beaux cheveux blonds ? Maintenant elle ne voyait presque plus rien ! Même sa rire, d'ordinaire si sérieuse et si froide en avait soupiré un rire... June l'avait dardé de son regard le plus sombre tout en serrant ses petits poings et en sifflant à tout va. Elle se dégageait de l'étreinte de cette mère qui peaufinait son déguisement en lui enfilant un masque quand la silhouette massive de son père entra dans la pièce, faisant instantanément baisser la température d'au moins plusieurs degrés, l'enfant en était persuadée !



June adorait son père, vraiment, mais elle éprouvait aussi pour lui la plus grande des peurs. Il ne souriait jamais, ne parlait que pour aller droit au but et, le plus souvent, faire des reproches... Jamais il ne les avait embrassées Rebekah et elle. Jamais un compliment ou un mot gentil... Elles étaient ses filles et, faute d'avoir pu faire naître de sa couche un mâle, il se contentait d'elles. Ce n'était pas là l'interprétation de l'enfant à l'imagination déjà fertile mais les mots précis dont son père usait chaque jour pour tenter d'obtenir de ses filles non pas le meilleur mais l'excellence ! Rebekah tentait de son mieux de parvenir à répondre aux si hautes exigences de son père, obéissant en tout et ne ménageant jamais ses efforts pour complaire à ce parangon d'indifférence. June, elle, n'entendait pas se laisser ainsi modeler, formater et enfermer dans un moule qu'elle n'avait pas elle-même choisi. Elle se montrait arrogante, payant son insolence de paire de gifles ou de sortilèges bien sentis mais rien ne l'arrêtait. Elle ne plierait pas, jamais ! Et c'était justement pour cela, pour son obstination à lui tenir tête malgré les réprimandes et les châtiments corporels, que son père voulait l'emmener elle et non Rebekah aujourd'hui. Mais où à la fin ?! Où voulaient-ils donc l'emmener ?



Elle avait eu l'impression que ses tripes dansaient la samba dans son estomac et il s'en fallut de peu que June ne dégobille à l'arrivée. Transplaner c'était bien moins drôle que ce qu'elle avait imaginé ! Et l'enfant n'était pas prête à retenter l'expérience de sitôt ! Sa tête lui tournait encore quand elle sentit la main de son père se refermer sur la sienne et l'entraîner à sa suite. Un long dédale de couloirs sombres où seules les lumières dansantes des torches magiques éclairaient le passage, ouvrant la voie. June sentait son échine se glacer et elle n'en menait pas très large quand ils parvinrent tous les trois dans cette vaste rotonde de pierres de tailles où se tenait déjà toute une assemblée. Elle ne comprenait pas mais, déjà, elle sentait monter en elle un frisson d'excitation à nul autre pareil ! Ca c'était amusant ! Elle avait voulu parler mais le doigt à ses lèvres de sa mère, masquée elle aussi, l'en dissuada. June était là pour observer, pour comprendre. Parce que, un jour et lorsqu'elle serait en âge de le faire, alors c'est à elle qu'incomberait la lourde tâche de leur succéder à son père et elle.

June ignorait ce que cela signifiait. Mais elle avait opiné de la tête et s'était tue. Elle avait peur, oui, mais elle était fière ! Fière parce que, pour la première fois de son existence, elle se sentait importante aux yeux de ce père inaccessible. Et, ça, ça n'avait pas de prix ! Et rien que pour cela June savait qu'elle ferait tout pour se montrer digne de sa confiance. Tout ! Et même le pire !

~***~


L'APPRENTISSAGE



Lorsque sa lettre de Poudlard était arrivée avait été le plus beau, et surtout le plus important des jours de sa si courte vie. Rebekah était déjà en cinquième année et June se sentait un peu seule dans ce manoir familial où ses parents aimaient à la garder enfermée toute la journée. L'absence de leur aînée ne semblait pas les affecter et June ne savait trop quoi penser de ces êtres qui méprisaient cette enfant qui, pourtant, faisait absolument tout pour leur plaire et leur complaire. Mais cela n'était que peine perdue... Jamais Rebekah ne pourrait les satisfaire, jamais... Elle était trop bonne, trop altruiste, tellement naïve aussi ! Autant de méchancetés crues et virulentes qu'ils ne cherchaient pas même à dissimuler quand leur enfant première née leur revenait pour les vacances. L'indifférence était ce dans quoi baignait Rebekah mais, curieusement, celle-ci ne semblait pas même en souffrir. Au contraire, elle puisait dans ce mépris une force que June lui enviait sincèrement. Peut-être que leurs parents se trompaient en fin de comptes ? Peut-être Rebekah était celle qui, d'elles deux, était la plus digne de leur succéder !


Mais son père n'entendait pas que son jugement et ses choix soient ainsi remis en question. Il avait choisi June et entendait bien faire de celle-ci la plus parfaite des vilaines petites sorcières. Toute son enfance, June la passa enfermée chez eux à étudier, encore et encore, ces grimoires interdits que son père lui ordonnait de compulser, d'apprendre. Et lorsque la magie se révéla enfin à elle, il la traîna chez Ollivander afin de lui faire choisir sa baguette. June n'oubliera jamais cette première visite dans cette boutique étrange tenue par un bonhomme aussi moche que rigolo et qui avait posé sur elle le plus bienveillant des regards. Profitant du fait que son père avait des courses à faire, l'enfant put errer à souhait dans ces si hautes allées où s'empilaient dans un faux foutoir des boîtes et des boîtes de baguettes. Ollivander, sans doutes plus rusé qu'il ne le paraissait, sourit avec malice et une once de tendresse à toutes ces questions que l'enfant ne manqua pas de lui poser. Pourquoi les baguettes étaient-elles différentes ? Et comment faisait-il pour choisir le bois et ce que celui-ci recelait ? Et il se fournissait où ? Et comment pouvait-il savoir quelle baguette conviendrait à celui qui venait le voir ? June semblait ne plus pouvoir s'arrêter de poser des questions, littéralement fascinée. Et l'homme, lui, semblait ravi d'y répondre. Mais tous les bons moments se devaient d'avoir une fin et déjà le père revenait, arrachant June à la bienveillance d'Ollivander. Ils se reverraient, elle en était certaine ! Elle n'avait pas fini d'apprendre ! Et puis ce clin d'oeil que lui avait adressé le maître des lieux en lui tendant sa belle baguette en if et contenant un crin de licorne voulait tout dire non ? Ils étaient amis lui et elle ! C'était la première fois que June avait un ami et cela comptait beaucoup pour elle.

Il faut dire qu'entre l'entraînement et l'enseignement ardu que lui imposait son père et celui de Poudlard la jeune fille n'avait guère de temps pour se lier aux autres. Et puis son caractère, déjà bien affirmé, n'aidait pas non plus. Bonne élève, June l'était assurément. Elle était même excellente et lorsqu'elle était arrivée en dernière année certains pensaient que ses résultats la propulseraient préfète de la maison du Serpent. Mais son attitude toujours aussi désinvolte qu'arrogante l'en empêchèrent. Tant mieux avait-elle alors dit ! Ce n'était pas comme si elle cherchait à être aimée ou admirée. Et puis elle n'avait pas le temps... Vraiment pas le temps. Tout son temps libre la demoiselle le passait auprès de ses parents qui l'emmenaient de plus en plus souvent à ces réunions de mages noirs où June entendait bientôt être officiellement intronisée et reconnue comme étant l'une des leurs à part entière et non plus seulement la fille de Lord Hepburn. Elle savait qu'elle n'aurait pas du lui en parler mais le vieil Ollivander et elle étaient des amis et les amis ça sert bien à cela, non ? Certes aller trouver Rebekah eut peut paraître logique mais les deux sœurs ne s'entendaient pas le moins du monde et June savait que son père les tueraient toutes les deux si jamais elle osait confier son secret à son aînée  Non, il n'y avait guère que le vieux maître des baguettes qui pouvait entendre ce qui sonnait fort comme des confessions.

Il ne l'avait pas jugée, écoutée avec autant d'attention et de bienveillance que d'ordinaire pendant qu'il lui transmettait son savoir,  la regardant tailler avec habileté le bois pour mieux lui donner sa forme de baguette. June était douée, vraiment, et il trouvait cela dommage de la voir ainsi sacrifiée sur l'autel des ambitions de ses mages noirs de parents. Il l'avait prise sous son aile tentant de lui montrer qu'il y avait d'autres voies possibles. Elle était encore jeune mais, un jour, elle comprendrait, il le savait. Et ce jour-là ce serait à June de choisir ce qu'elle voulait faire de sa vie. Elle et non ses parents. Elle et non lui. Juste elle.

~***~


LE CHOIX DE NE PAS CHOISIR



Il faisait un temps superbe ce jour-là... Comme si un dieu quelconque et sadique avait voulu se moquer une dernière fois de ces êtres que l'on enterrait. Ses prunelles dardées de foudres colériques cachées derrière les verres fumés de ses lunettes de soleil, son corps menu engoncé dans l'un de ces tailleurs strictes qu'elle exécrait et sa rose blanche dans une main, June serrait de l'autre la main de celle qui n'avait pas à feindre de pleurer. Rebekah était abasourdie, dévastée par le meurtre de leurs parents. Elle n'aurait pas du ! June, si elle l'avait seulement pu, aurait craché sur ces cercueils qu'on leur présentait pour que les enfants, leurs filles, les embrassent et fassent leurs derniers adieux. Des héros... voilà ce que le magicoprêtre avait dit dans son insupportable et soporifique laïus. Des héros ? Vraiment ? Parce que trahir ceux qu'ils avaient toujours servi c'était héroïque ? Parce que renier tout ce qu'ils lui avaient si rudement et violemment inculqué toutes ces années c'était admirable peut-être ? June enrageait et les jointures de ses articulations blanchissaient sous la frustration de devoir jouer la comédie pour ces lâches qu'elle méprisait plus que jamais ! Ils avaient vécu dignement et fièrement mais ils crevaient en traîtres et, ça, elle ne leur pardonnerait jamais ! Non, jamais !


Elle ne s'était pas attardée après la cérémonie religieuse, ne prenant pas même le temps de venir soutenir et réconforter cette sœur qui en avait pourtant tellement besoin. Rebekah le prendrait mal, comme toujours elle l'accuserait d'être insensible et immature. Et, comme toujours ou presque, les deux sœurs s'engueuleraient au point de se quitter, l'aînée en pleurs et June plus furibonde que jamais. Et après la blondinette regretterait parce que, oui, elle avait une conscience. Elastique et certainement pas la plus commune qui soit, mais une conscience quand même !  Et, non, elle n'appréciait pas forcément de faire du mal aux gens... enfin pas à sa sœur quand bien même celle-ci faisait vraiment tout pour l'énerver et la pousser à bouts ! Non mais elle y croyait à toutes ces conneries qu'elle débitait sur leurs parents ? Qu'ils avaient recouvert la raison et, sur le crépuscule de leurs vies, fait le bien.... Elles devaient se montrer dignes d'eux et poursuivre leur œuvre de rédemption. Mais bien sur... et puis quoi encore ? Le verre de whisky Pur Feu de June avait claqué sur le comptoir de ce bar où elle avait échoué et elle s'apprêtait à en commander un autre quand il arriva. Sa main posée sur ce nouveau verre qui arrive et le minois de la blondinette qui se lève, déjà prête à exploser. Un sourcil qui se haussa avant qu'il ne passe sa main dans ses cheveux et ne s'arrête à sa nuque pour mieux l'attirer à lui. Elle a assez bu, non ? June grommela mais ne dit rien et le suivit même alors qu'il l'invitait à se lever pour le suivre.

Desmond... Cette nuit-là ils firent l'amour tous les deux. Avec cette passion et cette violence qui les caractérisait si bien. Il était là aux funérailles mais n'avait pas voulu s'imposer et était demeuré en retrait. Il avait bien fait et elle l'en avait remercié d'un sourire et d'un baiser canaille. Puis elle s'était pelotonnée tout contre lui, refusant pour une fois de céder à leur si fâcheuse habitude de se disputer aussitôt leurs ébats finis. Normalement elle aurait du bouder, lui râler. Le ton serait monté et elle aurait fini par le foutre dehors. Enfin non puisqu'ils étaient chez lui ce soir-là... Et ni l'un ni l'autre ne semblait décider à jouer cette nuit. Ils avaient parlé, beaucoup et plus sérieusement qu'ils ne l'avaient jamais fait et ne le feraient jamais plus sans doutes. Il savait qu'elle se sentait mal et que derrière son arrogance et son indifférence June n'était que cette gamine perdue qu'il serra dans ses bras. Elle avait soupiré et, pour une fois, s'était laissée faire. Contre son torse puissant ses larmes avaient roulé . Pas besoin de mots vides de sens, pas besoin d'autre chose que ça : sa présence. Desmond elle l'aimait énormément mais n'était pas capable de le lui dire, doutait de pouvoir jamais l'être. Et lui... allez savoir ce qu'il pensait ou éprouvait ! Parfois June se plaisait à penser qu'il tenait à elle. Du moins plus qu'à toutes ces autres femmes qu'il mettait dans son lit... et c'était finalement la pensée de ces autres qui finissaient toujours par l'énerver et par la faire prendre la poudre d'escampette. Elle ne partageait pas, elle... Pourtant... S'il avait voulu... S'ils avaient tous les deux voulus... C'était Desmond qui l'avait aidée à trouver la force de lutter contre l'envie de ses parents de faire des hautes études politiques quand elle ne rêvait que de devenir l'apprentie du vieil Ollivander. Et, demain, ce serait encore lui qui l'aiderait à accepter de reprendre la boutique de ce maître. Il était sa boussole, quoiqu'elle puisse en dire. Et peut-être qu'un jour... Peut-être serait-il aussi celui pour lequel elle quitterait ces mages noirs menés par les Lecter qu'elle venait juste de rejoindre... Peut-être saurait-il lui faire comprendre que ces idéologies racistes sont éculées et que la CSM est l'avenir de l'homme... Peut-être serait-il son avenir à elle ? Ou peut-être le perdrait-elle... Demain... Demain elle y réfléchirait... Pas maintenant... Là elle voulait juste dormir... Avec lui et dans ses bras... Demain elle verrait... Demain il se disputeraient et c'est en songeant qu'elle lui balancerait peut-être bien son café à la tronche que June s'était finalement endormie. Oui, Desmond elle l'aimait bien. Beaucoup... Tout court même...



~ FIN ~






PRENOM OU SURNOM ~ Chouchounette ÂGE ~ je viens de naître :angel; AVEZ VOUS SIGNE LE REGLEMENT ? ~ Bien sur que non Razz COMMENT AS TU CONNU LE FORUM ?   ~ si vous ne savez pas c'est que vous avez Alzeihmer ! COMMENT LE TROUVES TU ? ~ beau mais vivement la V4 ! UNE DECLARATION A FAIRE ? ~ Pas de ma faut Angel



NOM ~ Hepburn PRÉNOM(S) ~ June, Summer ÂGE ~ 26 ans STATUT ~ célibataire PROFESSION ~ Nouvelle propriétaire de la boutique d'Ollivander AVATAR ~ Mary Kate Olsen

SHOW ME WHAT YOU CAN DO !BEHIND THE MIRROR

_________________


Dernière édition par June S. Hepburn le Lun 6 Oct - 23:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage neutre
Messages : 148
Date d'inscription : 04/07/2013
avatar

Mage neutre
MessageSujet: Re: M - L'humanité n'est parfaite dans aucun genre, pas plus dans le mal que dans le bien. Le scélérat a ses vertus, comme l'honnête homme a ses faiblesses. {FINIE} Lun 6 Oct - 21:26

Oh, tiens, comme c'est étonnant Angel !

Rebienvenue, ma belle, amuse-toi bien avec ce perso ^^.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Qui s'y frotte s'y pique
Messages : 58
Localisation : En quoi cela te regarde ?
Date d'inscription : 06/10/2014
avatar

Qui s'y frotte s'y pique
MessageSujet: Re: M - L'humanité n'est parfaite dans aucun genre, pas plus dans le mal que dans le bien. Le scélérat a ses vertus, comme l'honnête homme a ses faiblesses. {FINIE} Lun 6 Oct - 21:32



Trop étonnant même
Merci Peluche

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince of Darkness
Messages : 238
Localisation : Loin de toi, et c'est peut-être mieux
Date d'inscription : 15/08/2014
avatar

Prince of Darkness
MessageSujet: Re: M - L'humanité n'est parfaite dans aucun genre, pas plus dans le mal que dans le bien. Le scélérat a ses vertus, comme l'honnête homme a ses faiblesses. {FINIE} Lun 6 Oct - 23:13

Et re bienvenue :aly: !! On te le dit encore après ? ^^

_________________

   
   
« Cover your eyes, the devil inside »
Peu importe combien tu amasses, combien tu voles, de toute façon il t’en faut toujours plus. Peu importe combien de fois tu sors pour faire chier tout le monde, il faut toujours ressortir et remettre ça tôt ou tard, ça devait arriver !©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reignofliars.forumactif.org/
Qui s'y frotte s'y pique
Messages : 58
Localisation : En quoi cela te regarde ?
Date d'inscription : 06/10/2014
avatar

Qui s'y frotte s'y pique
MessageSujet: Re: M - L'humanité n'est parfaite dans aucun genre, pas plus dans le mal que dans le bien. Le scélérat a ses vertus, comme l'honnête homme a ses faiblesses. {FINIE} Lun 6 Oct - 23:34



Merci mon Rondoudou :alex:
Et oui même quand je serais à mon 100ème compte faudra me le dire sinon je penserais que vous m'aimez plus...

Chouchounet quand tu passeras par là ma fiche est finie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ/MJ
Messages : 153
Date d'inscription : 09/09/2014
avatar

PNJ/MJ
MessageSujet: Re: M - L'humanité n'est parfaite dans aucun genre, pas plus dans le mal que dans le bien. Le scélérat a ses vertus, comme l'honnête homme a ses faiblesses. {FINIE} Mar 7 Oct - 8:33



Congratulations





Elle est complètement folle, ma Chouchounette ! ♥️ Mais c'est comme ça qu'on l'aime. (et puis faut dire que dingos, on l'est tous, sur Seven Razz )

Comme d'habitude, ta fiche est tout simplement superbe et je ne doute pas une seule seconde que tout le monde est impatient de voir évoluer June en RP ! Alors, neutre et Mangemort ? Neutre et amoureuse d'un partisan de la CSM ? (Mais oui t'es amoureuse, avoue-le !) A force de jouer avec le feu, ce dernier pourrait bien te consumer !

A l'heure où la guerre couve plus que jamais, il serait peut-être temps de choisir un camp... De manière bien plus radicale !




Liens utiles


Voter pour nous soutenir
Parce que c'est toujours amusant de voir notre famille s'agrandir, merci de bien vouloir penser à nous soutenir en votant régulièrement ! En plus ça rapporte des gallions !

Fiches de Liens
Pour créer votre propre sujet et permettre à tous nos petits fous de venir vous soumettre leurs idées et envies ou pour que vous puissiez aller squatter celles des autres. Ceci est une formalité OBLIGATOIRE merci !

Fiches de Rps
Pour ne jamais oublier vos réponses à faire ou en attente ici vous pourrez dresser le listing de tous vos rps. Et n'hésitez pas à aller demander des rps sur les fiches des autres personnages car, eux, ne se gêneront pas pour venir bombarder la vôtre ! Ceci est une formalité OBLIGATOIRE merci !

Correspondance
Parce nul ne sait jamais quel Rp ou lien de folie peuvent découler d'un simple hibou ou mail, vous pouvez ici créer votre boîte à lettres personnelle.

Boutique
Une subite envie de dépenser vos gallions gagnés en rpottant et en votant ? Ici vous trouverez de tout depuis les logements, jusqu'aux pouvoirs et même de dangereux joujoux qui font BOUM !

Absences
Parce que nous avons tous une vie en dehors du RP (et heureusement !!) et que nous sommes tous bien élevés vous pourrez ici indiquer vos absences afin que vos partenaires de Rp et votre staff ne s'inquiètent pas de ne plus voir votre frimousse !

Demande de Rang
Envie d'une phrase amusante (ou pas) en dessous de votre avatar ? C'est ici qu'il faut en faire la demande.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Qui s'y frotte s'y pique
Messages : 58
Localisation : En quoi cela te regarde ?
Date d'inscription : 06/10/2014
avatar

Qui s'y frotte s'y pique
MessageSujet: Re: M - L'humanité n'est parfaite dans aucun genre, pas plus dans le mal que dans le bien. Le scélérat a ses vertus, comme l'honnête homme a ses faiblesses. {FINIE} Mar 7 Oct - 13:25



>> Primo :
je ne suis pas complètement folle moi Razz

>> Secundo : Je ne suis pas amoureuse de ce partisan forcené de la CSM non mais

>> Tertio : Je suis soulagée que tu ais apprécié la fiche mon Chouchounet j'avais d'affreux doutes


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: M - L'humanité n'est parfaite dans aucun genre, pas plus dans le mal que dans le bien. Le scélérat a ses vertus, comme l'honnête homme a ses faiblesses. {FINIE}

Revenir en haut Aller en bas
 

M - L'humanité n'est parfaite dans aucun genre, pas plus dans le mal que dans le bien. Le scélérat a ses vertus, comme l'honnête homme a ses faiblesses. {FINIE}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lidia Faith Columbus - J'suis le genre de personne qui va s'enfermer dans la salle de bain, qui va pleurer toutes les larmes de son corps, et en ressortir comme si rien n'était.
» J'crois que même dans ma chambre c'est moins le bordel que dans ma tête
» [Tuto] Afficher une video sur le forum...
» Bousculade à gros bras ! PV
» Kiara ¤ J'aurais aimée naître dans un conte de fées. Au moins tout se termine bien dans ces histoires. [100%]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ϟ Le Coin des Personnages :: Présentation des personnages :: Présentations Validées-