Seven ferme ses portes définitivement, Seven Temptation ouvre les siennes ! ICI

Partagez | .
 

 M - Il était une fois ... la MaGiE [FINIE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mage neutre
Messages : 40
Localisation : En train d'écrire ma seconde thèse
Date d'inscription : 11/07/2014
avatar

Mage neutre
MessageSujet: M - Il était une fois ... la MaGiE [FINIE] Ven 11 Juil - 22:42




Autumn B. Carmichaël



Who Am I ?DEAL WITH MY MOOD



ECRIRE 200 MOTS

Lorsque, tout comme Autumn, on est né dotée de tant de dons qu'il était parfois difficile de parvenir à les canaliser ou de les maîtriser parfaitement, les opportunités de vie étaient si nombreuses, elles aussi, qu'il aurait été facile, tellement facile, de se perdre. L'intelligence supérieure, quoiqu'en pensent les gens était bien plus un fardeau qu'un don. Elle agaçait, intimidait et n'intéressait, somme toute, que peu de monde. Etre jolie ? Autumn ne pouvait nier l'être mais à quoi cela lui servait-il hormis drainer dans son sillage des cohortes d'hommes décérébrés qui auraient bien aimé la réduire à un ensemble de courbes délicates. A un vulgaire morceau de viande chaude dont ils aimaient à se repaître ! Etre sorcière ? Magnifique dans le monde sorcier... si tant est que, comme Autumn, on n'ait pas eu le mauvais goût de naître moldue ! Chez les Moldus, justement, cela pouvait encore vous valoir, non pas un aller simple pour le bûcher mais bien une  escorte jusqu'à l'asile le plus proche ! Alors, pour résumer les choses aussi simplement que possible, naître avec autant de cordes à son arc que la jolie Autumn, cela suscitait toujours bien plus de questions que de réponses, apportait toujours bien plus de problèmes que de solutions ! Et, non, la jeune et brillante enseignante ne savait pas toujours où se trouvait sa place ! Jamais en fait...

Mais il en aurait fallu beaucoup plus pour la voir se décourager et baisser les bras. De caractère fort et affirmé, la jeune femme avait toujours su tirer la force nécessaire à lui permettre d'affronter les épreuves quelles qu'elles soient. Elle était comme une plume ballottée par la bourrasque mais qui, toujours, poursuivait son vol. Sans jamais se poser cependant. Ce qui, parfois était bien épuisant. Autumn ne connaît ni la demi-mesure ni l'à-peu-près et tout ce qu'elle décide de faire, elle le fait pleinement ! Une fois son objectif trouvé alors elle se donnera toujours tous les moyens pour y arriver et rien, ni personne, ne pourra jamais la stopper ni même la freiner. Bulldozer, elle ? Rien qu'un peu ! Bornée ? Plus encore ! La diplomatie, elle l'a apprise auprès de son oncle paternel, Seth, devenu aujourd'hui premier ministre. Ils sont très proches et, même s'ils se confrontent parfois sur bien des sujets, ils finissent toujours par s'entendre. Elle apprend.Encore et toujours. Les rouges d'une politique qui commence à la passionner. D'une diplomatie pour laquelle, comme toujours, elle se réveille parfaitement douée. Mentir ? Elle sait le faire, et rudement bien même, si tant est que cela serve ses intérêts. Car, ambitieuse, la demoiselle l'est ! Et pas qu'un peu ! Ce n'est pas pour rien que le Choixpeau l'avait envoyée chez les vert et argent !

Sur le plan humain et personnel, en revanche, la jeune femme se révèle beaucoup moins douée qu'elle ne le souhaiterait ! Secrète et mystérieuse, méfiante et prudente, elle peine à se faire comprendre et accepter par autrui. Pourtant, quand on sait passer au-delà de ses airs tantôt bougons, tantôt excentriques ou au contraire d'une froideur absolue, alors on découvre une jeune femme loyale et fidèle. Un  être éperdu de justice et d'absolu ! Enfin... Ca c'est la théorie à laquelle elle aime à se rattacher ! Parce que, soyons honnête, Autumn n'est pas un personnage aussi lisse et bon que certains aimeraient à le penser. En fait, les données du problème de sa vie sont assez simple : Autumn va là où le vent de son ambition la porte, ne s'arrêtant jamais longtemps. Il lui manque un but, grandiose de préférence, qui saurait lui donner l'opportunité de démontrer à quel point ses anciens professeurs avaient raison : elle est un génie ! Du bien ou du mal ? Allez savoir...
ECRIRE 600 MOTS

Lorsque la naissance d'un enfant n'est pas la meilleure des augures
Cette enfant que le père ne cessait de couver du regard, ils l'avaient autant voulue, désirée que crainte. Oh, bien sur, Lord et Lady Carmichaël s'aimaient et avaient rêvé de voir leur amour prendre vie, se prolonger en cet enfant dont ils avaient si souvent parlé sans jamais osé mettre leur projet à exécution. Drôle d'attitude, n'est-ce pas ? Ils formaient le couple le plus uni qui soit, et n'avaient jamais -pas plus qu'ils n'auraient jamais non plus- à souffrir du moindre souci d'argent. Elle, était née avec le plus bleu des sangs et était, de façon plus ou moins lointaine, reliée à la famille régnante. Lui, était né dans une famille bourgeoise et qui ne manquait de rien et était parvenu, à force de travail et d'acharnement, à se hisser dans les plus hautes sphères financières. Aujourd'hui il était à la tête d'un véritable empire financier dont les ramifications s'étendaient sur les cinq continents. Sa réussite était telle que nombreux étaient ceux qui le soupçonnaient d'entretenir les plus étroites des relations avec les milieux les plus louches. Gênant. Très gênant même. Mais pas dénué d'un fond de vérité. Afin de préserver la réputation de sa famille éloignée, la Reine elle-même avait tenu à lui conférer une pairie et faire de lui un Lord. Soit un être estimé et, en un sens, estampillé « digne de confiance » par la souveraine elle-même. Elle lui avait fait le plus beau des cadeaux, offert la plus parfaite des immunités, la sienne. Mais les rumeurs avaient la peau dure et les deux époux durent faire face à de nombreux écueils. A la cour et dans les hautes et si royales sphères, ils n'étaient jamais qu'un imposteur pour lui et une dévoyée pour elle. Et, dans les milieux bourgeois, ils étaient perçus comme des arrivistes qui étalaient un peu trop leur richesse écrasante ! Non, ils n'étaient pas aimés. Et l'avenir qu'ils allaient offrir à cette petite fille qui venait tout juste de pousser son premier cri sur terre semblait des plus incertains ! Mais, oui, ils l'aimaient leur petite Autumn !

~***~

Lorsque l'amour n'est plus et que tout explose
Les tensions entre les époux étaient de plus en plus palpables ! Et plus encore depuis ce jour où leur enfant avait commencé à manifester des signes inquiétants. Les jouets lévitaient autour d'elle, des bibelots explosaient dès lors que son humeur semblait s'assombrir... Autumn était une ravissante enfant mais, aujourd'hui et alors qu'elle n'avait pas six ans, elle leur semblait effrayante. Enfin, surtout à elle. Elle qui ne comprenait pas, refusait de croire son époux lorsqu'il lui affirmait que les capacités de leur fille, quand bien même elles relevaient de l'inexplicable, étaient un don du ciel ! N'avaient-ils toujours pas dit que Autumn était spéciale ? Elle, refusait, niait, regardant même la petite poupée au teint de porcelaine avec ce mépris et ce dégoût qui blessaient Autumn plus encore que ces mots que la femme prononçait parfois, la traitant de damnée et jurant qu'elle la ferait exorciser ! D'ailleurs la femme en avait parlé à leur prêtre et celui-ci était venu avec tout son attirail à leur domicile mais le père de la petite l'avait jeté dehors. Au sens premier du terme. Et là, la discussion avait viré à l'orage. Les deux époux hurlaient devant cette enfant, terrorisée qui se terrait dans un coin de la pièce, ses mains sur les oreilles et les yeux fermés. Tout cela n'était qu'un mauvais rêve ! Rien de tout cela n'était vrai ! Son papa et sa maman s'aimaient et, malgré ce qu'elle disait, sa maman l'aimait aussi, non ? Non. Le lendemain elle paraît pour ne plus jamais revenir. Autumn demeura auprès de son père. Du moins jusqu'à ce que le destin ne la frappe encore une fois. Ce qu'elle ignorait ? Que ses parents avaient décidé de s'accorder, non pas une nouvelle chance, mais une chance de divorcer proprement. Pour cela ils avaient pris rendez-vous, avec leurs avocats respectifs, auprès d'un juge dont la discrétion n'était plus à prouver. Et dont les actions anti-terroristes ne l'étaient pas moins ! Malheureusement, en l'occurrence, pour les époux Carmichaël. Un acte terroriste revendiqué deux jours plus tard. Et, pour résultat, deux morts et une enfant désormais orpheline.

~***~


Lorsqu'une nouvelle chance vous est offerte il faut la saisir

Les funérailles de ses parents, Autumn n'en gardait que le plus confus des souvenirs. Comme si son cerveau se refusait à la laisser se remémorer ces moments qui avaient du être si éprouvants pour la toute petite fille qu'elle était alors. Vraiment ? Alors pourquoi n'en éprouvait-elle pas la moindre tristesse ? Se réjouissant, sans pour autant jamais le dire à haute et intelligible voix, que ses parents, ceux-là même qui ne cessaient de la qualifier de monstre, soient morts ? Enfin, elle surtout. Celle que, jamais, Autumn n'avait consenti à appeler sa mère. Son père, lui, lui manquait parfois. Mais, pour autant, elle lui était presque reconnaissante d'être mort. A sa mort la petite avait été recueillie par une famille que la Reine avait désignée et qui l'élevait comme leur propre enfant. Et qui, surtout, avait su la rassurer. Elle n'était pas damnée ! Et ces dons qui se manifestaient sans qu'elle le veuille ou le comprenne étaient simplement la preuve de sa véritable nature. Elle était une sorcière. Autumn n'oublierait jamais la première fois où elle avait entendu ce mot. Elle n'avait pas eu peur, loin de là, se montrant déjà bien avide de réponses à toutes ces questions qu'elle ne cessait de poser. Et ses parents adoptifs faisaient de leur mieux pour lui répondre, lui expliquant avec patience qu'elle comprendrait mieux quand elle serait scolarisée à Poudlard. Ce qui arriva bien vite. Onze ans, déjà. Et des capacités hors normes, déjà aussi. Autumn reçu sa lettre pour Poudlard et fit, enfin, son entrée dans ce monde qu'elle se languissait de connaître. Là-bas, elle le savait, elle apprendrait, étudierait et deviendrait ce que sa nature lui dictait d'être. Là-bas, enfin, elle comprendrait et apprendrait. Tout ! Autumn voulait tout apprendre ! Et elle y apprendrait en effet bien des choses. Surtout la différence et la haine...hélas !

~***~

Trois petits tours et puis s'en va !

Poudlard... Elle en avait rêvé, elle l'avait attendu... Et elle y avait été admise, fière comme jamais ! Déjà elle s'imaginait y suivre les plus brillantes des études, et cela fut vrai. Autumn, la petite Serpentard, était, et de très loin, la plus brillante des élèves ! Un véritable puits de sciences, consciencieuse et appliquée qui faisait le ravissement de ses professeurs. Précoce, génie, les éloges ne manquaient pas. Et le cursus, elle le dévorait. Vite, tellement plus vite que les autres, faisant les programmes de deux années en une seule. Rien ne semblait pouvoir l'arrêter ! Le monde s'offrait à elle et même ses si nombreux camarades de maison le lui disaient : demain elle serait l'une des plus grandes sorcières que l'Angleterre ait jamais connue ! Du moins... Du moins était-ce ce qu'ils lui avaient affirmé avant de découvrir ce qu'elle n'avait jamais songé être un si honteux et vilain secret. Son sang... Elle n'était qu'une vulgaire sang de bourbe ! Une née moldue ! Et elle était venue infester, par sa seule présence, la maison du Serpent ! Autumn, qui avait toujours cru que toutes ces histoires de sang n'étaient que billevesées, que légendes entretenues pour la gloriole, découvrit alors la vérité : les légendes avaient toujours, un fond de vérité. Et le sang, à cette époque, comptait plus que tout ! Surtout chez les Serpentard ! A partir de ce jour-là la vie entre les murs de Poudlard de la jeune fille vira au cauchemar. Rejetée, mise au ban de tous ou presque, Autumn se retrouva bien seule. Hormis Raphaëlle, tout le monde l'abandonnait. Mais les deux jeunes femmes, elles, se soutenaient. Elles étaient devenues les meilleures amies du monde, presque des sœurs. Et Autumn n'oublia jamais cela, sachant pertinemment que c'était à la présence rassurante de Raphaëlle que devait d'avoir pu aller au bout de son cursus et quitter Poudlard diplômée et, évidemment, major de sa promotion. Ce jour-là, la magie, Autumn n'en voulait plus ! Elle ne voulait plus en entendre parler ! Du moins pas avant que le monde sorcier ne change et ne réalise sa folie et son erreur. Sorciers ou nés moldus, la magie était la même pour tous ! Ils ne comprenaient pas ? Le moment viendrait où ils seraient forcés de le faire, d'admettre leur erreur ! Et, alors et seulement alors, elle reviendrait et leur prouverait à tous ! Quoi ? Mais que, toute née moldue qu'elle soit, Autumn valait mieux que n'importe lequel d'entre eux ! N'importe lequel ! Sauf Raphaëlle, évidemment !

***~


Tout vient à point à qui sait attendre

Autumn avait désormais vingt-six ans et était la plus épanouie des femmes. Poursuivant sur sa lancée en sortant de Poudlard, elle avait poursuivi les plus brillants des cursus universitaires, étudiant aussi bien dans un monde que dans l'autre. Et devant ainsi la première femme à obtenir, aussi jeune, une chair dans la prestigieuse université sorcière et dans celle, toute aussi fameuse, d'Oxford ! Elle partageait son temps entre les deux campus, ses étudiants et le temps de libre qu'il lui restait elle l'employait à travailler sur cette nouvelle thèse qu'elle entendait présenter afin de décrocher un nouveau doctorat. Le sujet ? La magie à travers les civilisations et les âges. Thème fantaisiste pour certains qui la raillaient déjà et lui prédisaient la plus cuisante des déconvenues. Jamais elle ne serait publiée ! Elle allait ruiner sa crédibilité ! Pauvres ignares ! Ils ne savaient pas, ne pouvaient pas comprendre ! Mais Autumn, elle, savait pourquoi ce sujet, plus que tout autre, était primordial. Parce que rien de ce qu'elle écrivait ou enseignait n'était faribole ou simple vue de l'esprit ! Parce que, elle, savait, ce que d'autres finiraient bientôt par réaliser : la magie existait ! Raphaëlle, sa fidèle amie, ne cessait de l'encourager et, même, depuis quelques temps, elle ne cessait de la pousser à envisager de poser sa candidature à un poste de professeur au sein de l'établissement sorcier. Pourquoi irait-elle là-bas ? A l'époque il semblait très clair que les gens « comme elle » y seraient toujours traités avec différence et mépris ! Son amie affirmait que les choses changeaient et que, bientôt, le secret tenant les moldus et sorciers éloignés serait levé ! Le ministre, Samael Mayfair, y travaillait ! Et il aurait besoin de personne comme Autumn pour l'appuyer dans sa tâche. La rouquine flamboyante soupirait et roulait des yeux mais, au fond de ses yeux, étincelait une flamme de désir. Et si le moment était venu pour elle de tenir la promesse qu'elle s'était faite en sortant de Poudlard ? La balle était dans le camps de ce fameux Ministre. A lui de voir...





PRENOM OU SURNOM ~ Chouchounette ÂGE ~ centenaire Razz AVEZ VOUS SIGNE LE REGLEMENT ? ~ si senoritas ! COMMENT AS TU CONNU LE FORUM ?   ~ Entre lui et moi c'est passionnel... COMMENT LE TROUVES TU ? ~ Si je dis autre chose que parfait Lulu va me frapper alors parfait, et je suis sincère ! UNE DECLARATION A FAIRE ? ~ Because I Love You



NOM ~ Carmichaël PRÉNOM(S) ~ Autumn & Brooklyn ÂGE ~ 26 ans STATUT ~ célibataire car je n'ai ni le temps ni l'envie de me consacrer à un homme quel qu'il soit ! PROFESSION ~ Enseignante AVATAR ~ Anna Ardenshorst

HERE IS MY STORYBEHIND THE MIRROR


Dernière édition par Autumn B. Carmichaël le Sam 12 Juil - 0:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: M - Il était une fois ... la MaGiE [FINIE] Ven 11 Juil - 22:54

Re bienvenue, encore et encore :D
Bon courage pour ta fiche !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: M - Il était une fois ... la MaGiE [FINIE] Ven 11 Juil - 23:04

Rebienvenue frangine
Revenir en haut Aller en bas
Mage neutre
Messages : 40
Localisation : En train d'écrire ma seconde thèse
Date d'inscription : 11/07/2014
avatar

Mage neutre
MessageSujet: Re: M - Il était une fois ... la MaGiE [FINIE] Ven 11 Juil - 23:09

Merci mes zamours zamours zamours zamours...
* est en mode disque rayé Razz *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ/MJ
Messages : 452
Date d'inscription : 18/05/2013
avatar

PNJ/MJ
MessageSujet: Re: M - Il était une fois ... la MaGiE [FINIE] Dim 13 Juil - 15:53

Bienvenue une fois de plus belle jeune femme

Ta fiche est un régale comme a chaque fois d'ailleurs et j'avoue que j'attends presque avec impatience chaque prochain perso que ton imagination des plus délectable pourrais faire voir le jour. Celle-ci ne fait donc pas exception a la règle et c'est avec un immense plaisir que je valide cette fichounette.

Have fun ma douce et a très vite en rp     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-eve-n.forumactif.org
Cannibale Gourmande
Messages : 198
Localisation : En train de cuisiner tes tripes
Date d'inscription : 16/06/2013
avatar

Cannibale Gourmande
MessageSujet: Re: M - Il était une fois ... la MaGiE [FINIE] Dim 13 Juil - 16:07

Merciiiiiiiiiiii


_________________

-LUCIDITE -

La seule différence entre le saint et le pécheur, c'est que chaque saint a un passé et chaque pécheur, un futur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: M - Il était une fois ... la MaGiE [FINIE]

Revenir en haut Aller en bas
 

M - Il était une fois ... la MaGiE [FINIE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois... La petite souris
» Il était une fois, un président fou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ϟ Le Coin des Personnages :: Présentation des personnages :: Présentations Validées-