Seven ferme ses portes définitivement, Seven Temptation ouvre les siennes ! ICI

Partagez | .
 

 M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moldu
Messages : 40
Localisation : Dans son ombre
Date d'inscription : 07/07/2014
avatar

Moldu
MessageSujet: M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE] Lun 7 Juil - 19:48




Rhiannon Shenae Finnigan



Who Am I ?DEAL WITH MY MOOD



ECRIRE 200 MOTS

Elle avait fermé les yeux aussitôt qu'elle avait senti son souffle se faire plus paisible. Alors, et seulement alors, elle s'était autorisée à se retourner et à regarder, avec ce mépris et cette haine qui la caractérisaient si bien, cet homme auquel elle venait pourtant de se donner avec entrain et enthousiasme. Feints évidemment. Il était son époux et, oui, il l'aimait. Pas elle. Rhiannon n'aimait personne hormis cette mère à qui elle avait promis vengeance. Et si jamais un jour elle devait se découvrir un cœur jamais elle n'aurait l'inconscience et la stupidité de le donner à l'un de ces maudits Finnigan ! Oh ça non ! Rhiannon était jeune, très jeune à ce qu'en disaient les uns et les autres, mais elle était déjà une femme de caractère qui ne s'encombrait jamais ni de scrupules ni de morale. Les lois ? Seules les siennes comptaient !

Egoïste, il est juste de dire qu'elle l'était. Sans cœur ? Aussi. Manipulatrice et sans conscience ? Il fallait bien qu'elle le soit si elle voulait parvenir à ses fins ! Et la jeune femme était de celles qui étaient persuadées que la fin justifiait, toujours, les moyens. Elle irait sûrement brûler en enfer mais cela ne l'effrayait pas. Si Dieu existait alors, jamais, il n'aurait permis que son père soit ainsi si violemment assassiné ! Alors Rhiannon emmerdait Dieu, les saints et tout ce qui allait avec ! Et si les flammes de l'enfer étaient tout ce à quoi elle pourrait jamais aspirer pour pouvoir se venger de ceux qui avaient à jamais bousculé son existence ? Alors cela valait la peine !

Oui, la jeune femme est une personne organisée, au point même d'en devenir maniaque et obsessionnelle. Pragmatique et réfléchie, elle ne laisse que rarement son sang bouillonner. Le sang froid est le garant de la réussite de tout plan. La colère, si elle peut être la meilleure des motivations, est aussi la pire des conseillères et jamais Rhiannon n'y succombe. Pendant des mois, des années, elle a effectué les plus minutieuses des recherches, se renseignant sur ceux dont elle connaissait tout avant même que de leur avoir été présentée. Et elle avait usé de chacune de ces informations pour remonter le fil qui l'avait menée tout droit à ce lit où elle reposait avec son époux. Oui, elle l'avait épousé. Sans amour mais avec suffisamment de talent de comédienne pour lui faire penser le contraire. Et bien que chacune des caresses de cet homme lui était torture elle les endurait. Parce qu'elle avait un objectif et que rien ne l'en détournerait. Peu importait le prix à payer ! Elle présenterait l'addition aux Finnigan et celle-ci serait salée !

Obstinée, elle ? Rien qu'un peu !
ECRIRE 600 MOTS


Elle ne regardait rien de ce paysage qui défilait derrière la vitre de cette voiture qu'elle jetait à tombeaux ouverts sur ce lacet qui la mènerait à cette maison perdue en plein campagne et où se terrait cette femme qui lui avait donné le jour. Celle qui lui manquait terriblement, aussi. La mère de Rhiannon avait été, dans sa prime jeunesse, une femme sublime. Du genre de celles sur qui se retournent tous les hommes. Originaire du Brésil sa peau possédait la couleur du plus doré des caramel, ses longs cheveux couleur ébène descendait en ondulations souples jusque dans le bas de son dos et ses yeux luisaient de mille feux. Oh oui, Arianni était une femme magnifique ! Et, d'un battement de cils ou d'un croisement de jambes, elle faisait se pâmer n'importe quel homme. Et ce fut sans doutes ce qui arriva. Rhiannon n'en eut jamais la confirmation, refusant obstinément de parler de l'homme qui, du jour au lendemain, l'avait faite renoncer à son travail de mannequin pour s'installer définitivement sur les terres verdoyantes irlandaises.

Quelques années plus tard Rhiannon avait vu le jour. Elle accéléra, enfonçant son pied sur l'accélérateur et défiant aussi bien les lois que la prudence. Elle filait. Pour ne pas se souvenir ou, au contraire, se souvenir. De ce que son esprit se refusait à lui remémorer. De cette enfance dont elle ne conservait que des bribes encore floues. Elle avait quatre ans, peut-être même moins. A cette époque elle se souvenait que ses parents et elle vivaient dans un véritable palais et que des domestiques veillaient à satisfaire le moindre de leurs désirs, de leurs caprices. Sa mère riait tout le temps et ne cessait de lui répéter que le monde leur appartenait. Et Rhiannon, elle, le croyait. Mais des policiers étaient venus. Ils avaient envahi la maison et fait pleurer sa mère alors qu'ils emmenaient son père. L'homme n'avait pas même bronché, pas même tenté de se défendre. Cela n'aurait servi à rien. Puis il était revenu, deux jours plus tard, le teint blême et la mine grave. Sa mère et lui s'étaient enfermés dans son bureau. Le ton de la voix de son père était froid et placide. Celui de sa mère bien plus nerveux et, oui, elle pleurait. Cela dura des heures et des heures pendant lesquelles l'enfant qu'elle était demeura derrière la porte, tentant de comprendre ce qui ne lui étaient que des murmures étouffés et bien incompréhensibles. Tout ce qu'elle sut c'est que, lorsque sa mère sortit, elle l'entraîna dans les étages. Le temps de faire quelques valises et les voilà qui filaient. Loin de leur maison. Loin de leur paradis. Loin de ce père qu'elle ne reverrait jamais. En effet, quelques jours plus tard la presse annonçait qu'un membre important de l'IRA venait d'être retrouvé, mort, dans sa voiture. Enfin... retrouvé... ce qu'il en restait ! L'homme avait explosé avec sa voiture.

Fin de l'histoire ? Non, début de celle de Rhiannon. Son père était mort et ce ne fut que bien des années plus tard qu'elle en comprit la raison. Son père appartenait bel et bien à l'IRA et il était en affaires avec l'un des clans les plus influents du moment, les Finnigan. Mais ceux-ci avaient essayé de le doubler et l'homme avait alors retourné sa veste et revu ses allégeances. Et il avait décidé de s'allier aux O'Connelly. Cela avait fini par se savoir et, lorsque la police était venue, simplement sur ses traces pour des questions de blanchiment d'argent, les Finnigan avaient pensé qu'ils les avaient dénoncés. Et ils avaient fait un exemple. Ils l'avaient transformé en charpie... Et sa veuve, elle, avait pris la poudre d'escampette. Rhiannon et elle prirent un nouveau nom, changèrent si souvent d'adresse que personne ne pouvait les retrouver. Ce fut donc une enfance de bohème et d'errance qui fut celle de la jeune femme devenue aujourd'hui adulte. Une vie où elle apprit la peur et la haine. La peur qu'on les rattrape et qu'on lui enlève sa mère comme on lui avait déjà pris son père. La haine de ces êtres qui avaient, à jamais, ruiné sa vie. Elle aurait pu être une petite fille comme les autres. Ils en avaient fait un monstre avide de sang et de vengeance ! Les Finnigan payeraient, tous !

Et ce fut avec cette envie chevillée à son corps que Rhiannon grandit. Et, toute son existence, elle la dédia à cette idée, ce projet de vengeance. Elle travailla durement. A l'époque pour parvenir à devenir une femme du monde, une femme un peu comme sa mère ! Une femme qui serait vue, remarquée et courtisée. Celle dont on envierait le corps et dont on louerait l'esprit. Une femme qui endormirait les méfiances d'un battement de cils mais qui n'hésiterait pas, un seul instant, à loger une balle dans la nuque de ses ennemis. Un monstre sous des apparences angéliques, voilà ce qu'elle voulait être. Et voilà ce qu'elle devint. Erudite, elle n'eut aucun mal à décrocher ce diplôme qui lui permet d'intégrer l'une des plus prestigieuses universités d'Angleterre : Oxford. Officiellement, elle y étudiait l'informatique. Officieusement, elle n'allait pas même en cours, ou très peu souvent. Non, si Rhiannon avait consenti à laisser ses terres natales ce n'était que pour une raison, une seule : les Finnigan avaient déménagé, décidé d'étendre leur territoire, leur influence en venant gangrainer Londres et ses faubourgs. Et là où ils allaient, Rhiannon allait. C'était aussi simple que cela.

Sa mère n'avait pas pu la suivre. Tout le monde la connaissait et cela eut été les mettre, l'une comme l'autre, en danger. Rhiannon, elle, s'appelait Shannon à l'époque et elle n'était qu'un gros bébé joufflu. Personne ne pourrait jamais se douter que, derrière cette femme enfant déjà bien fatale, se cachait celle dont ils avaient, si froidement, assassiné le père. Celle qui, bientôt, les ferait tous tomber ! Et cela semblait très bien se présenter ! Mieux, même, qu'elle n'aurait pu l'espérer. Pour tous, à Londres, elle était une gamine des rues qui, malgré son teint légèrement doré, était bien de souche irlandaise et plus que tout désireuse de défendre une cause dont, en réalité, elle se contrefichait éperdument ! Et, à force d'acharnement et à cause de ses multiples talents, Rhiannon avait réussi à se faire une petite réputation dans le milieu. Et, malgré son jeune âge, elle avait réussi à approcher l'un des petits merdeux que les Finnigan avaient embauchés. Et, de fil en aiguille, elle avait fini par approcher sa proie. Ou du moins l'une de ses proies. Duncan Finnigan. L'aîné des fils de vieux patriarche. Plutôt bien fait de sa personne l'homme était connu pour sa violence et son incapacité à se maîtriser. Sensation sans doutes exacerbée par le fait que son frère, Shane, semblait avoir la préférence de leur père malgré qu'il soit seulement le second ! Frustré le bonhomme ? Parfait ! Il n'en serait que plus aisément manipulable !

Il y a six mois elle était devenue Mrs Finnigan. Duncan et elle formaient un couple uni et tellement amoureux ! Même le patriarche semblait avoir accepté celle qui était quand même « un peu trop caramélisée » pour être irlandaise ! Mais elle était maline, la gosse ! Et puis elle leur était fidèle et semblait posséder l'étrange don d'apaiser son sanguin de fils alors... Ce qu'il ignorait ? Ce qu'ils ignoraient tous ? C'était qu'elle serait bientôt leur pire cauchemar ! Et puisqu'il semblait que les O'connelly avait un fils dans le coin peut-être Rhiannon devrait-elle aller le trouver ? Une alliance pourrait se révéler juteuse ! Pour l'un, comme pour l'autre ! Tout était si parfait, non ? En fait, non. Car il y avait une chose à laquelle Rhiannon ne s'attendait pas. Un être plus exactement. Qui ? Shane...



PRENOM OU SURNOM ~ Chouchounette Ma Douce Frangine ÂGE ~    AVEZ VOUS SIGNE LE REGLEMENT ? ~ Yes I Did COMMENT AS TU CONNU LE FORUM ?   ~ Mon asileeeeee à moiiiiiiiii COMMENT LE TROUVES TU ? ~    UNE DECLARATION A FAIRE ? ~ Bah j'ai perdu mon pari contre Gabi et lui aussi Razz



NOM ~ Finnigan PRÉNOM(S) ~ Rhiannon Shenae ÂGE ~ 22 ans STATUT ~ Mariée à Duncan Finnigan PROFESSION ~ Je suis étudiante en informatique , enfin quand je vais en cours ! AVATAR ~ Nataniele Ribiero

HERE IS MY STORYBEHIND THE MIRROR


Dernière édition par Rhiannon S. Finnigan le Lun 7 Juil - 22:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE] Lun 7 Juil - 19:55

Rebienvenue frangine
Revenir en haut Aller en bas
Mage neutre
Messages : 5
Date d'inscription : 07/07/2014
avatar

Mage neutre
MessageSujet: Re: M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE] Lun 7 Juil - 19:56

Bienvenue belle sœur d'amour de moi Hâte de rp avec toi

Je t'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Messages : 40
Localisation : Dans son ombre
Date d'inscription : 07/07/2014
avatar

Moldu
MessageSujet: Re: M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE] Lun 7 Juil - 19:58

Merci frangine

Shane > Toi, tu m'approches pas ! SBAM
( Pas en public voyons xD Inconscient xD )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE] Lun 7 Juil - 19:58

Re bienvenue
Courage pour ta fiche Razz
Revenir en haut Aller en bas
Moldu
Messages : 40
Localisation : Dans son ombre
Date d'inscription : 07/07/2014
avatar

Moldu
MessageSujet: Re: M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE] Lun 7 Juil - 20:04

Merci ma belle Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephilim
Messages : 393
Localisation : Dans un avion en partance pour l'enfer
Date d'inscription : 29/11/2013
avatar

Nephilim
MessageSujet: Re: M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE] Lun 7 Juil - 20:33


Heureusement que hier c'était ta dernière lol

Bon fichotage Chouchounette ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Messages : 40
Localisation : Dans son ombre
Date d'inscription : 07/07/2014
avatar

Moldu
MessageSujet: Re: M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE] Lun 7 Juil - 20:57

Ah cela ne remonte qu'à hier ? Je pensais que c'était bien plus loin...
Merci Chouchounet que je boude quand même
( Même pas vrai xD Je pourrais jamais te bouder xD )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
Messages : 40
Localisation : Dans son ombre
Date d'inscription : 07/07/2014
avatar

Moldu
MessageSujet: Re: M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE] Mar 8 Juil - 0:01

J AI FINI
Mais comme je parle des O'Connelly...
Tu es bon pour t'y coller Chouchounet

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ/MJ
Messages : 452
Date d'inscription : 18/05/2013
avatar

PNJ/MJ
MessageSujet: Re: M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE] Mar 8 Juil - 8:18


Encore une moldue ? Et celle-là semble plutôt dangereuse et avide de vengeance... Prudence tout de même, jolie Rhiannon, de ne pas finir empêtrée dans ta propre toile ! Razz

Une fiche de Chouchounette qui ne soit pas parfaite ? Encore jamais vu ! Et Caleb serait ravi de faire ta connaissance, il vient de me le murmurer à l'oreille ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-eve-n.forumactif.org
Moldu
Messages : 40
Localisation : Dans son ombre
Date d'inscription : 07/07/2014
avatar

Moldu
MessageSujet: Re: M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE] Mar 8 Juil - 8:59

Muchas gracias Mi Querido Chouchounet
( Et tu vas finir par me faire choper le melon Razz)
Et dis à Caleb que je n'attends que lui Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE]

Revenir en haut Aller en bas
 

M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE]
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ϟ Le Coin des Personnages :: Présentation des personnages :: Présentations Validées-