Seven ferme ses portes définitivement, Seven Temptation ouvre les siennes ! ICI

Partagez | .
 

 M - Let's Rock, Let's Roll [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mage neutre
Messages : 69
Date d'inscription : 10/05/2014
avatar

Mage neutre
MessageSujet: M - Let's Rock, Let's Roll [Terminée] Sam 10 Mai - 16:03



Cliff Elwood

I am 37 ans, je suis né-moldu et j'étais autrefois réparti à Gryffondor. Je suis chanteur et guitariste dans le groupe "Phoenix Rhapsody" et, je dois le dire, je gagne relativement bien ma vie ! Je partage une étrange ressemblance avec Jack Black.

We are the world


Caractère

"L'enfant terrible du rock", c'est ainsi que Cliff est surnommé. Il faut dire que les paroles de ses chansons, aussi incisives que provocatrices, ont suscité la polémique en s'inscrivant dans un mouvement anti-gouvernemental et en marquant l'opposition de Cliff au système en général. Idéaliste, l'homme continue obstinément de croire que, malgré la courte durée de sa vie en comparaison de l'éternité de l'existence, son action puisse avoir un impact durable et changer réellement les choses. Alors Cliff écrit, compose et chante tout ce que son coeur lui dicte, en envoyant se faire voir la bienséance et les bonnes mœurs.
Malgré son statut "d'enfant terrible du rock", Cliff n'a pourtant pas connu bien des déboires de ses congénères célèbres, fuyant les scandales et les excès médiatisés. Faire la première page d'un magazine people pour avoir bu jusqu'au coma éthylique ? Ce n'était pas vraiment son truc.
Cliff voulait qu'on parle de lui pour sa musique, ses idées, mais certainement pas pour les erreurs qu'il aurait pu commettre. La célébrité, oui, mais pas à n'importe quel prix. Avant d'être une star, il est surtout un artiste, un artiste engagé. Son public principal ? Les jeunes. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui le pousse à éviter les excès : il ne veut pas risquer d'être un mauvais exemple. Il existe toutefois un domaine où il ne s'autorise pas la moindre limite : la nourriture. Cliff est gourmand et l'est devenu d'autant plus après sa captivité, période durant laquelle il avait souffert de la faim jusqu'à manquer en perdre la raison. Pourquoi se priver de ce qui lui faisait plaisir ? Pâtisseries, frites, hamburgers, chocolat...Cliff pourrait manger de tout pendant l'entièreté de la journée. S'il complexe de son surpoids, lié à cette mauvaise habitude ? Certainement pas. Qu'on le traite de "gros lard", de "baleine", les enfants et leurs mauvaises langues l'y ont habitué pendant toute sa jeunesse et il s'estime bien plus heureux que tous ces "maigrelets" qui se privent de tout pour conserver leur bonne image. En réponse à cette enfance de brimades, Cliff s'est montré particulièrement engagé en ce qui concerne la jeunesse et la cruauté de l'école, n'hésitant pas à chanter à ce sujet, à se déplacer directement pour voir les concernés, aussi bien victimes que bourreaux. Il sait ce que cela fait et il sait aussi combien il avait apprécié de ne pas être seul dans ces instants terribles.
Ajoutons que Cliff est un amoureux de la musique, plus encore que de tout le reste. Chanter, jouer de la guitare, composer...Il pourrait faire cela 24 h sur 24, si son corps le lui permettait. C'est pour cela également que Cliff se refuse à boire le moindre verre d'alcool, craignant plus que tout que ses doigts soient saisi de tremblements. Mieux vaut ne pas tenter le diable...
N'oublions pas non plus de nous attarder sur le manque évident de raffinement de Cliff : ce n'est pas parce qu'il ne souhaite pas être un mauvais exemple pour la jeunesse qu'il en est pour autant un saint. Il ne craint pas de se montrer vulgaire et d'employer des mots crus, notamment dans ses chansons, estimant qu'il faut appeler un chat un chat et un "connard de politique véreux" un "connard de politique véreux".
Précisons aussi que Cliff a l'argent en horreur : la majorité de ses gains est, par ailleurs, reversée à Sainte Mangouste et il ne conserve que le minimum, de quoi payer le loyer de son appartement vétuste, combler ses besoins et se nourrir "convenablement".
Terminons cette présentation en soulignant que Cliff est un homme loyal et faisant de l'amitié et de l'amour ses deux principales priorités : il ferait tout pour les membres de son groupe de musique et il passe une bonne partie de son temps auprès de l'ancienne bassiste de son groupe, Helen, hospitalisée à Sainte-Mangouste suite aux tortures des Mangemorts subies lors de leur captivité commune, l'esprit détruit définitivement par les sortilèges employés contre elle. S'il l'aime toujours, même en sachant qu'il n'y a plus d'espoir ? Oh oui...Ca ne fait aucun doute...

















_________________



Dernière édition par Cliff Elwood le Lun 12 Mai - 1:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage neutre
Messages : 69
Date d'inscription : 10/05/2014
avatar

Mage neutre
MessageSujet: Re: M - Let's Rock, Let's Roll [Terminée] Sam 10 Mai - 21:13



Once Upon a Time



Dudes, i totally miss you


"Frangine, ton gamin a des doigts d'or ! Viens voir ça !"

Andrew Cole ne pouvait pas croire à ce qui était en train de se passer devant lui. Leader du groupe amateur de métal "Dark Freedom", il passait le plus clair de son temps à gratter sa guitare électrique, y compris quand sa soeur, son coincé de mari et leur fils venaient lui rendre visite.
Si Mr Elwood n'avait jamais accordé le moindre intérêt à sa "musique de beatnik", il n'en avait pas été de même pour Cliff, son fiston, immédiatement émerveillé par les sonorités bruyantes et passionnées, ne souhaitant plus qu'écouter son oncle et s'instruire auprès de lui sur cette symphonie sans pareille qu'était le métal. Des années, le gamin l'avait observé, silencieux, attentif, admiratif. Et puis, à ses dix ans, il avait demandé à Andrew de lui passer sa guitare et il avait joué. Joué comme le faisait Andrew, joué comme si sa vie en dépendait, comme si son âme elle-même grattait les cordes...Ses doigts n'étaient pas encore assurés, il faisait quelques erreurs, mais il avait su jouer le morceau préféré d'Andrew sans que celui-ci ne le lui ait appris. Il chanta avec justesse tout en parcourant la guitare avec agitation et amour, sous le regard éberlué des adultes présents. Quand Cliff eut terminé, le souffle court, tout le monde, lui y compris, savait qu'un enfant de la musique venait de naître.


*

L'école, ça n'avait jamais été son truc. Quand Cliff était en classe, tous ses camarades savaient que, un moment ou un autre, quelque chose allait déraper. Mauvais élève, tête de mule, insolent...Tout était bon pour que les réprimandes surviennent, avant de laisser place aux punitions. Ecole moldue, école sorcière, c'était le même combat, mais avec une difficulté en plus : la magie, ce n'était vraiment pas le truc de Cliff. Comme s'il ne s'entendait pas avec la baguette qui l'avait choisi...Il formulait un sort, la baguette en lançait un autre et pouf, ça faisait une catastrophe (et pas des chocapics, à son grand malheur). Déjà, il avait été difficile pour lui d'avaler la pilule lorsqu'on lui avait révélé qu'il était un sorcier et qu'il allait passer sa scolarité dans un château miteux à des lieues de son oncle et de la musique qu'il lui enseignait avec ferveur, mais cela ne s'était pas arrangé lorsqu'il avait découvert son incompétence notoire pour la magie.
Le petit lion qu'il était tenait malgré le coup. Il ne flanchait pas, malgré les insultes sur son surpoids, malgré l'agacement des professeurs, malgré la solitude...Parce qu'il lui suffisait de prendre sa guitare et d'en gratter les cordes pour qu'un sourire renaisse sur ses lèvres.


*


"On va t'refaire le portrait, la moucheronne."

Quand il avait entendu ça, le sang de Cliff n'avait fait qu'un tour. Il n'avait pas réfléchi et il avait couru, arrivant rapidement pour défendre cette élève qui se faisait agresser. Il avait frappé et avait fui, l'emportant avec lui, trouvant refuge dans une salle de classe. S'il y avait une chose qu'il ne supportait pas, c'était bien que les brimades qu'il pouvait lui-même endurer soient infligées à quelqu'un d'autre.
Il détailla la pauvre fille du regard. Douze ans, comme lui. Un uniforme de Poufsouffle, des cheveux d'un noir corbeau, de grands yeux bleus un peu globuleux, dont la taille semblait encore accrue par l'énorme paire de lunettes qu'elle remontait perpétuellement dans un geste nerveux...La moucheronne, hein ? Ils savaient toujours frapper où ça faisait mal...


"Hé, ça va ?"

Elle pleurait. Cliff sentit son coeur se serrer de colère.

"Ils ne t'feront plus de mal. Si je les retrouve, je leur ferais la tête au carré !"

Il banda les muscles qu'il n'avait pas, réussissant à tirer un petit rire à la fille. Soulagé de la voir chasser ses larmes, il lui tendit la main :

"Je m'appelle Cliff. Et toi ?"

Elle sourit. Puis elle serra cette main tendue, lui répondant d'une voix au charme sans pareil :

"Helen."

*

Ils étaient quatre. Quatre paumés, quatre marginaux, tous exclus pour des raisons différentes : Cliff parce qu'il était enrobé et grande gueule, Helen parce qu'elle n'était pas aussi belle que les filles des magazines, Duke parce qu'il était un né-moldu à Serpentard et Terry à cause des rumeurs. Des rumeurs qui le disaient homosexuel, des rumeurs qui n'avaient pas forcément tort...Mais qu'est-ce qu'ils s'en foutaient, eux quatre ! Ils étaient des bras cassés, des sans-amis et n'avaient qu'eux-mêmes pour subsister. Au fond, c'était tout ce dont ils avaient besoin. Ca et la musique. Cliff et Duke en faisaient depuis longtemps, Cliff à la guitare, Duke à la batterie, Helen apprenait à jouer de la basse à toute vitesse et Terry pratiquait le piano depuis ses 4 ans, apprentissage qu'il avait su utiliser pour se défouler les doigts sur son synthétiseur magique. En secret, ils écrivaient, ils chantaient, rêvant de changer le monde, rêvant de ce jour où ils seraient sur scène et balanceraient au monde ses quatre vérités, ce jour où ils ne seraient plus des gosses obligés d'aller au collège...

*

Refusés. Où qu'ils allaient, peu importe le label, peu importe la personne, c'était toujours la même rengaine : refusés. Parce qu'ils n'étaient pas assez "beaux" pour exciter les foules, parce que leurs paroles étaient trop polémiques, parce qu'ils n'étaient pas assez "Bizarr' Sisters", en somme.

"J'les emmerde, les soeurs bizarres...grogna Terry, décapsulant d'un geste énervé sa bouteille de soda. On n'a plus le droit à notre putain d'identité, maintenant ?"

Ils avaient dix-huit ans. Dix-huit ans et ils étaient dans un pétrin sans nom. Des petits boulots par-ci par-là, pas de revenus réguliers, un loyer difficilement payé pour un appart prévu pour deux personnes et qu'ils occupaient à quatre, des études arrêtées ou insignifiantes...Ils voulaient vivre de leur musique, mais personne ne voulait d'eux. Helen, Duke et Terry commençaient sincèrement à désespérer. Mais pas Cliff. Cliff et son inébranlable optimisme...

"On n'a pas besoin de tous ces labels et producteurs à la con ! Si on essaie d'leur plaire, on va se mettre à chanter des chansons sur des hippogriffes qui dansent, c'est tout ce qu'on va gagner ! Il faut qu'on frappe un grand coup !

-Et tu proposes quoi, M'sieur l'idéaliste ?"

Puérilement, Cliff tira la langue à Duke avant de répondre d'une voix exaltée :

"Un concert improvisé. En plein milieu du Chemin de Traverse. Le truc qui restera gravé dans les mémoires..."

Duke et Terry, un brin sceptique, firent part de leurs doutes à ce sujet, mais Helen démontra son soutien sans failles à Cliff, assurant avec le charisme qui était le sien, remontant ses lunettes d'un geste vif :

"On va le faire. Tant pis si ça foire. Tant pis si on se fait arrêter. Tout plutôt que de me mettre à jouer de la cornemuse et chanter sur des licornes et des elfes fous !"

Elle éclata de rire, suivi des autres membres du groupe. C'était décidé. Phoenix Rhapsody allait connaître sa première naissance.

*

Les membres de Phoenix Rhapsody avaient été successivement arrêtés puis relâchés, au nom de la liberté d'expression. Leur chanson "Fudge, you suck" avait fait le tour de l'Angleterre magique, provoqué des tollés autant que des applaudissements. Groupe polémique, Phoenix Rhapsody connut une ascension fulgurante grâce à ses textes coups de poings et l'originalité des membres qui le composaient. Gueules cassés, laissés pour compte, marginaux...Ils différaient des modèles aussi lisses que parfaits que représentaient les autres chanteurs ou groupes de musiques. Les jeunes se reconnaissaient en eux, en leurs chansons, tantôt contre le système, tantôt messages d'espoir pour un avenir meilleur, qu'ils devaient construire ensemble, main dans la main.
Cliff, Helen, Duke et Terry gagnaient plus que correctement leur vie grâce aux bénéfices des concerts et des ventes de disque, mais tout cela n'intéressait guère le leader du groupe. Cliff fit largement parler de lui lorsque, en 1986, trois ans après que leur groupe ait réellement décollé, il prit la décision officielle de reverser la majorité de ses gains à des associations et à Sainte-Mangouste, rejetant cette richesse qui ne lui apportait rien de bon. Il avait tout ce dont il avait besoin : de quoi satisfaire son appétit insatiable, sa musique, ses amis...son amour...
Petit à petit, Cliff et Helen s'étaient rapprochés l'un de l'autre jusqu'à concrétiser leur relation, se plongeant tous deux pour la première fois dans l'amour. Cliff était fougueux, passionné et entier. Helen était intelligente, énergique et loyale. Ils étaient faits l'un pour l'autre, amis devenus amants, unis pour la vie et jusqu'à la mort.


*

L'heure était grave. Voldemort était de retour. Oui, il l'était et, peu à peu, il s'imposait dans cette société sorcière qui ne parvenait pas à le contrer, qui plaçait tout son espoir sur les épaules d'un pauvre gamin, encore adolescent...
Ils ne pouvaient pas se taire. Ils ne pouvaient pas fuir. D'une voix tremblante, Terry énonça :


"C'est de la folie. Ils vont nous retrouver. Ils vont nous tuer."

Cliff le savait. Tout le monde le savait. Mais personne n'allait reculer. Pas même Terry, le seul à véritablement verbaliser leurs craintes...
Ils avaient redonné espoir à des adolescents opprimés, brimés, à des familles abattues par l'injustice du système...Phoenix Rhapsody ne pouvait pas s'éteindre. Non. C'était maintenant qu'on avait besoin d'eux.


*

Les dernières notes de "Army of Cowards" retentirent, alors que Cliff, Helen, Terry et Duke se préparaient pour l'interview la plus importante de leur carrière. Une interview sur "Potterveille"...
Cliff fut désigné pour parler, lui dont l'idéalisme était inébranlable, dont les mots étaient tirés d'un coeur battant d'amour et de passion...


"Nous continuerons à nous battre. Nous continuerons à chanter jusqu'à ce que les serpents se mettent à ramper, jusqu'à ce que les lions puissent rugir leur victoire. Que Face d'Aspirine et ses sbires viennent...On peut tuer un homme, mais on ne peut tuer un idéal. Et cet idéal, je sais que vous êtes nombreux à le partager. Le Phénix ne vous abandonnera pas, les amis. On chantera jusqu'à la fin."

Jusqu'à la fin, oui...

*

Il avait froid. Il avait mal. Il avait faim. Combien d'heures, de jours, de semaines...? De mois, peut-être ? Cliff n'en savait rien. Il ne savait plus grand-chose, perdu dans un océan de tortures et de douleur. Les mangemorts les avaient attrapé lors d'un concert clandestin. Ils avaient été séparés. Cliff ne savait pas ce qui était arrivé aux autres, mais il continuait à espérer. Oui, en dépit des Doloris, des atrocités, de la souffrance à son état le plus pur...Cliff continuait à croire. Le Phénix allait triompher et renaître de ses cendres. Il tenait le coup. Il gardait la raison en chantant, en composant au creux de son crâne, en pensant à ses amis et à son amour, à cette famille qu'ils devaient bientôt former...Il tenait le coup. Il continuait à croire...Quoi qu'il subisse...Quoi qu'il arrive...

*

Il était en vie. La guerre était finie et Cliff était en vie. Vivant. Sain d'esprit. Libre. Mais la joie laissa vite place à l'horreur, face à l'étendue de la solitude qui s'imposait désormais à lui. Terry et Duke étaient morts. Tués par Helen, sous un Imperium. Elle n'avait pas supporté le choc, elle n'avait pas pu endurer la culpabilité, pas plus que la souffrance morale et physique...
Helen n'était plus Helen. Helen était malade. La Helen que Cliff connaissait était morte.
Et pourtant, Cliff venait la voir chaque jour à Sainte-Mangouste. Et il souriait. Sourire pour ne pas trembler, rire pour ne pas pleurer, chanter pour ne pas hurler...
Il était le seul témoin de ce qu'avait été Phoenix Rhapsody, le seul survivant. Il ne pouvait pas laisser la mémoire de ses amis s'éteindre, l'esprit de leur musique disparaître.
Cliff avait réuni un nouveau groupe. Et il avait chanté. "Dudes, i totally miss you"...La chanson qui avait ému tous les fans de Phoenix Rhapsody...Celle qui avait relancé le groupe...La chanson de la renaissance, cri de désespoir tout autant que d'espoir...
Le commencement d'un nouveau cycle...















_________________



Dernière édition par Cliff Elwood le Lun 12 Mai - 2:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mage neutre
Messages : 69
Date d'inscription : 10/05/2014
avatar

Mage neutre
MessageSujet: Re: M - Let's Rock, Let's Roll [Terminée] Sam 10 Mai - 21:13



Behind The Screen



We'll bring you the wind of Freedom

* Nom/Pseudo : Peluche
* Age : 20 ans
* Avez-vous signé le règlement ? : Ouiiii :D
* Comment avez-vous connu le forum ? Je suis une habituée :D
* Comment le trouvez-vous ? Magique *_*
* Une déclaration à faire ? Je vous nem


















_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: M - Let's Rock, Let's Roll [Terminée] Sam 10 Mai - 22:38

Re bienvenue Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: M - Let's Rock, Let's Roll [Terminée] Sam 10 Mai - 22:39

Rebienvenue Peluchoutte
Revenir en haut Aller en bas
Ghost
Messages : 64
Localisation : Surtout là où l'on ne veut pas de moi !
Date d'inscription : 02/11/2013
avatar

Ghost
MessageSujet: Re: M - Let's Rock, Let's Roll [Terminée] Sam 10 Mai - 22:41

Re Bienvenue Clafoutis chewbie

Trop hâte de voir ce nouveau personnage prendre vie !
Je te nem ma Peluche chérie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ/MJ
Messages : 452
Date d'inscription : 18/05/2013
avatar

PNJ/MJ
MessageSujet: Re: M - Let's Rock, Let's Roll [Terminée] Lun 12 Mai - 0:51

Vive le Rock    Jolie perso, fiche écrite avec humour et passion de quoi faire un très jolie perso. Je te valide donc avec plaisir pour la première fois   

Félicitation peluche Have fun et hâte de te voir en rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-eve-n.forumactif.org
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: M - Let's Rock, Let's Roll [Terminée]

Revenir en haut Aller en bas
 

M - Let's Rock, Let's Roll [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» M - Let's Rock, Let's Roll [Terminée]
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 57 : Rock'n'Roll
» La maison de retraite du rock and roll
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ϟ Le Coin des Personnages :: Présentation des personnages :: Présentations Validées-